FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Nouvelles compétences requises pour mieux gérer les travailleurs nomades

Nouvelles compétences requises pour mieux gérer les travailleurs nomades



La manière dont notre travail et nos lieux de travail seront organisés à l'avenir fait l'objet de nombreuses spéculations depuis le début de la crise consécutive à la pandémie COVID-19.
Le groupe mondial Iwg (International Workplace Group) qui exploite de nombreux centres d’affaires, notamment sous les marques Regus et Spaces, a identifié de nouvelles compétences de gestion liées au «Remote Leadership» à prendre désormais en compte.

La digitalisation, la mondialisation, la flexibilité et le télétravail ne sont que quelques-unes des façons dont le monde du travail évolue. Si de nombreuses compétences clés, telles que la résilience et l'adaptabilité, sont toujours pertinentes, d'autres doivent être repensées. Pour illustrer cette réflexion, Iwg identifie quatre domaines de leadership et la manière dont le «nouveau monde» différera de l’ «ancien monde».

Le premier d'entre eux est la communication, où dans l' «ancien monde », des compétences efficaces en communication écrite et verbale ont toujours aidé les dirigeants à établir de bonnes relations de travail avec tout le monde, des fournisseurs aux investisseurs potentiels, en passant par les clients et les employés. Avant la pandémie, un bon langage corporel et une poignée de main ferme étaient également importants.
Dans le monde du travail à distance et des travailleurs nomades la communication est plus importante que jamais, en particulier lorsque les dirigeants doivent le faire derrière un écran d’ordinateur. Si la majorité de la communication se fait par e-mail ou par chat textuel, il est important d'être aussi clair que possible - tout en restant poli et amical.

Délégation et gestion

Le fait de ne pas déléguer était un piège dans lequel certains dirigeants d'entreprise sont tombés dans l’« ancien monde » généralement parce qu'ils étaient réticents à abandonner le contrôle. Les dirigeants avertis auront trouvé le moyen de gérer efficacement leur temps en déléguant certaines responsabilités à d'autres dans l'entreprise.
Dans le « nouveau monde », la confiance doit être de mise en considérant que, a priori, la plupart des collaborateurs sont motivés à faire un travail de qualité, qu'ils soient physiquement présents dans les bureaux de l’entreprise ou pas. Une fois que cela est accepté, il est plus facile de voir à quel point diriger à distance consiste à gérer, en fonction d’objectifs généraux et individuels, et à habiliter les collaborateurs à faire le travail requis.

Vient ensuite la gestion de projet et la planification où, dans l’ « ancien monde », les managers savaient comment gérer efficacement les ressources, notamment le temps, l'argent et le personnel. Dans le « nouveau monde », le fonctionnement en ligne permet de tirer parti de nombreux outils pour aider à réaliser les mêmes tâches qu'auparavant. Cela peut même être mieux pour l'entreprise, car les processus et les décisions sont documentés plus facilement et tous les employés sont tous clairement informés et responsables.

Networking

Tout le monde a besoin de contacts humains et, dans le monde des affaires, ce relationnel est très précieux. Selon Iwg, dans l’ « ancien monde » l'établissement de bonnes relations grâce au réseautage a aidé à développer une entreprise et à fournir le soutien dont elle avait besoin. Dans le « nouveau monde », cependant, le réseautage a peut-être évolué en ligne pour le moment, mais cela ne veut pas dire qu'il est moins précieux. Savoir comment s'impliquer et comment tirer le meilleur parti du support vidéo pour des réunions devrait faire perdurer les relations et contribuer au bon fonctionnement et au succès de l’entreprise.

Source : Iwg
04-08-2020