Profacility - Workplace : Design, Build & Operate
Workplace Projects > Offices
| FR | NL
image (0)
Le rez-de-chaussée accueille une agence de banque et d’assurances AXA dont l’aménagement étonne car elle adopte l’approche NWOW telle qu’elle est appliquée dans le siège principal. Aucune trace du moindre guichet classique !
image (1)
Le rez-de-chaussée accueille une agence de banque et d’assurances AXA dont l’aménagement étonne car elle adopte l’approche NWOW telle qu’elle est appliquée dans le siège principal. Aucune trace du moindre guichet classique !
image (2)
image (3)
image (4)
Chaque étage compte six zones « activity based ». Le choix du type de poste de travail évolue en fonction de son utilisation : interaction, semi-concentration, travail en silence aux extrémités de la zone.
image (5)
La décoration est déterminée par la recherche de thèmes importants pour la société et inspirée par le sponsorship et le soutien à de bonnes causes.
image (6)
Les zones d’accès, où a lieu le plus de mouvement et donc les moins calmes, ont chaque fois été utilisées pour y placer des casiers numériques, aménager un coin café chaleureux et un centre de déchets.
image (7)
De façon délibérée, aucun logo AXA ni aucune couleur maison ne sont visibles à l’intérieur.
image (8)
image (9)
Le « Forum » est une grande zone multifonctionnelle de 3 500 m2 qui s’étend sur deux niveaux et est intégrée au cœur de l’organisation.
image (10)
Le restaurant d’entreprise du Forum devait être extrêmement attractif pour résister à la concurrence caractérisée par une riche offre horeca à l’extérieur du bâtiment.
Le rez-de-chaussée accueille une agence de banque et d’assurances AXA dont l’aménagement étonne car elle adopte l’approche NWOW telle qu’elle est appliquée dans le siège principal. Aucune trace du moindre guichet classique !

AXA TROON


Ceci n’est pas un déménagement !

« AXA Smart Office », la vision d’AXA Belgium sur le nouveau travail, a germé en 2012 et a récemment trouvé son aboutissement avec l’emménagement dans le bâtiment « Trône », situé sur la place du même nom, à Bruxelles. AXA Smart Office devait représenter bien davantage que l’abandon du bâtiment emblématique situé au Boulevard du Souverain et qui symbolise 40 ans de culture d’entreprise AXA.

« Il était clair, dès de la naissance du concept en 2012, qu’il devait représenter bien davantage qu’une opération de déménagement », se souvient Elly Swalens, project manager au sein du département RH. « Introduire une nouvelle manière de travailler, être attentif à la mobilité des collaborateurs, opérer un important revirement culturel au sein de l’organisation par le biais d’un support technique et du bâtiment, tout ceci était inscrit dans la note conceptuelle à un stade très précoce. Tout comme le travail flexible, la collaboration virtuelle et le travail sans papier. » Jean-Luc Coster, Directeur du programme NWOW 2017, poursuit : « AXA Smart Office s’articule autour de trois thèmes : bricks, bytes and behaviour. C’est ce dernier surtout qui a bénéficié de toute notre attention ! Il suppose en effet le changement de comportement de chaque collaborateur. » Au moment du développement d’AXA Smart Office, quatre principes étaient au cœur du concept : le travail orienté résultat, la confiance, la cohésion tant humaine que virtuelle et le sens des responsabilités associé à l’autonomie.

Processus de changement
Nathalie Claus, responsable au sein de l’équipe de projet, de la gestion du changement, de la communication et de l’accompagnement du changement sur le terrain : « Le basculement vers le NWOW était impensable sans miser simultanément sur bricks, bytes and behaviour. Une culture d’entreprise continuant à se développer sur la confiance et le dévouement a été jugée moins importante que relever le défi de créer un environnement de travail moderne, numérique et collectif. Le travail indépendant du temps et du lieu était inhérent au changement visé. » Tous les collaborateurs dont la fonction le permet ont la possibilité – pas l’obligation – de travailler deux jours par semaine à la maison.
Elly Swalens : « La force de notre vision d’avenir et l’engagement solide de l’ensemble de l’équipe de projet ont permis de maintenir le concept à flot tout au long de la période de déploiement. »
La modification radicale au sein de l’organisation AXA doit toujours placer le client en tête (« Customer First ») devant l’équipe et puis l’individu. Dans la pratique, cela signifie que chaque équipe de collaborateurs veille elle-même au fonctionnement opérationnel sans faille vis-à-vis du client et, par conséquent, au choix des moments de travail à la maison qui y sont subordonnés.
« Le processus de changement de culture dure neuf mois et son contenu change légèrement selon la fonction », explique Nathalie Claus. « Le processus de changement a débuté, pour tous nos collaborateurs, six mois avant le déménagement prévu et a bénéficié d’un accompagnement pendant trois mois suivant l’emménagement. La méthode « blended learning » développée en interne met clairement l’accent sur le changement de comportement. »
Un outil a été développé en collaboration avec la KUL et UGent dans le but d’effectuer un scan régulier qui permet de vérifier à quel point les quatre principes sont bien assimilés par chaque collaborateur. « Il est possible d’aider les équipes à s’adapter, mais chacune d’entre elles bénéficie d’une certaine liberté pour donner elle-même du contenu au NWOW au sein du cadre élargi d’AXA Smart Office lui-même », précise Nathalie Claus. « Actuellement, l’essentiel de nos collaborateurs indiquent arriver à un meilleur équilibre travail/vie privée grâce au NWOW et qu’AXA est devenu un meilleur employeur grâce au projet AXA Smart Office. »

Un triptyque passionnant
La nouvelle maison AXA du boulevard du Régent à Bruxelles est le fruit d’une intégration architecturale particulièrement réussie de trois constructions : la plus vieille datant de la période 1920 – 1930 fut à un moment donné le « Grand Hôtel Britannique », une deuxième date des années 60 et la partie la plus récente a été construite dans les années 90. Le lieu fut aussi longtemps le siège d’Electrabel.
Le propriétaire AXA a procédé à la démolition de la partie centrale jusqu’au niveau – 3, suivie d’une rénovation en profondeur de l’ensemble, entraînant la disparition de la grille de colonnes peu pratique.
On n’en remarque plus rien aujourd’hui car dans la partie centrale actuelle du bâtiment, les niveaux ont une portée de pas moins de 18 m ! Les colonnes y sont à peine suggérées.
Le tout est un exemple d’élégance et de maîtrise technique de la part des équipes d’AXA Real Estate en collaboration avec le bureau d’architectes A2RC. La façade ne fait pas spontanément référence à AXA bien que le « X » apparaisse symboliquement dans sa structure qui, en plus de la créativité architecturale, cache aussi l’installation de nettoyage des vitres de façon pratique.

Smart Building avec certification BREEAM
« Avec la construction du bâtiment Trône, de très nombreuses mesures ont été prises pour tâcher d’arriver à la neutralité énergétique : une isolation parfaite avec notamment du triple vitrage, un éclairage de bureau au moyen de lampes LED combiné à la détection de mouvement et à l’utilisation de la lumière naturelle, l’installation de 350 panneaux solaires et la récupération d’énergie sur toutes les centrales de traitement d’air à haut rendement », argumente Raf Boterdaele, Head of Building Management d’AXA Belgium. « Tout ceci constitue la partie importante de la certification d’excellence BREEAM dont la demande est actuellement en cours. »
Le département Building Management veille à obtenir une efficacité écologique élevée, y compris dans la gestion opérationnelle quotidienne. Une centaine de sous-compteurs énergétiques sont raccordés à un système de gestion centrale et permettent de contrôler et d’ajuster en permanence la consommation d’électricité, de gaz et d’eau. Toutes les installations techniques du bâtiment sont suivies de façon optimale sur la base de paramètres de confort par le biais d’un système central de gestion de l’immeuble. Une collecte sélective poussée des déchets est également prévue. L’électricité achetée provient d’énergie totalement renouvelable.
Raf Boterdaele : « De plus, tous les bureaux sont équipés de capteurs sans fil qui permettent de contrôler en permanence l’occupation des postes de travail, ce qui prouve par la même occasion la valeur ajoutée de l’Internet des Objets (IdO) dans ce bâtiment intelligent. »

Ancrage à Bruxelles
Jean-Luc Coster : « En 2012, nous nous étions déjà penchés sur la problématique de la mobilité qui était à l’époque moins aiguë qu’aujourd’hui. Dans notre vision d’avenir, nous avons opté pour une implantation dans le centre de Bruxelles, aisément accessible par transport public. Pour les navetteurs, Bruxelles Central, Midi et Luxembourg sont facilement accessibles. »
L’utilisation du vélo étant fortement encouragée, un parking pour vélos vaste et confortable flanqué de douches a été aménagé. Pour un grand nombre de collaborateurs, c’est l’accès principal au bâtiment.
Le rez-de-chaussée accueille une agence de banque et d’assurances AXA dont l’aménagement étonne car elle adopte l’approche NWOW telle qu’elle est appliquée dans le siège principal. Aucune trace du moindre guichet classique ! On y trouve en revanche des « bubbles » pour le travail qui nécessite de la concentration, les négociations et la réception discrète des clients.
Trois centres de réunion sont disposés au rez-de-chaussée, aisément accessibles aux visiteurs externes, mais totalement isolés des plateaux de bureau situés plus haut. Les concepteurs ont pu donner libre cours à leur créativité, ce qui a débouché notamment sur différentes ambiances par le biais du mobilier et d’éléments architecturaux étonnants.


A2RC a signé l’architecture du bâtiment dans sa globalité. Michel Verliefden, architecte-urbaniste et cofondateur du bureau d’architectes : « Nous aimons les projets de rénovation dans lesquels il faut intégrer des éléments modernes. La situation de départ reposait sur 3 bâtiments très différents qui devaient se fondre en un ensemble affichant une identité architecturale uniforme. »
La partie gauche du trio a été préservée au maximum, la partie centrale a été en grande partie détruite et la partie droite – le bâtiment Trône – restaurée. L’imbrication des bâtiments a eu lieu notamment en intégrant deux grands jardins, un du côté du boulevard du Régent et adjacent au Forum, un second à l’arrière.
L’unification architecturale des trois bâtiments a été réalisée au moyen d’une structure de façade en acier qui intègre de façon créative le ‘X’ en guise de référence symbolique à AXA. Michel Verliefden commente : « La structure en acier confère à l’ensemble un look actuel, opère comme pare-soleil et cache en outre les coursives qui permettent de nettoyer efficacement les superficies vitrées. Enfin, il abrite l’éclairage LED qui donne au bâtiment, le soir, un éclat exclusif. » Au début de l’an prochain, la structure de façade en acier sera encore prolongée au bâtiment Trône, mais le permis s’est fait attendre. Michel Verliefden : « Le concept est tel que tout ce qui s’y trouve peut aussi en être retiré avec une flexibilité maximale en vue d’un réaménagement possible voire d’une réaffectation future. Ceci est possible grâce aux grandes portées de 18 m. L’ex-forêt de colonnes a été élaguée pour ne plus former qu’une rangée de colonnes portantes contre les façades avant et arrière. »



Étude approfondie
Outre les propres équipes AXA qui ont étudié et défini le concept AXA Smart Office, l’expertise de partenaires externes a également été sollicitée. La mise en service du site Marnix (octobre 2014) constituait un préambule à la réalisation concrète de l’AXA Smart Office. « Marnix nous a appris beaucoup de choses, mais les expériences n’ont débouché que sur de petits détails pratiques et pas sur un ajustement du concept », commente Elly Swalens. « La transition vers notre interprétation du NWOW a également été engagée avant le déménagement proprement dit. Finalement, plus de 3 000 personnes ont vécu un processus de formation et de croissance interne qui a duré 5 ans. »
L’étude préliminaire avait montré qu’un ratio de 0,7 pour les bureaux était réaliste (7 postes de travail pour 10 personnes). L’expérience Marnix a permis de le corriger à 0,6 pour Trône.
La percée de l’IdO a été exploitée par AXA pour réunir davantage d’informations détaillées sur l’occupation des postes de travail. Si les réunions devaient montrer qu’une redistribution sur les plateaux est souhaitable, il est possible de réagir rapidement.
Au moment du déménagement vers l’implantation Trône, les archives papiers ont été limitées à 1 m/collaborateur ou l’équivalent au niveau des équipes. Aujourd’hui, un grand nombre d’armoires sont vides ou à moitié vides.

Exclusivement pour les collaborateurs
Les étages sont exclusivement réservés aux collaborateurs AXA et ne sont pas accessibles aux visiteurs. Un plan type a été conçu pour chaque étage, mais le revêtement est différent à chaque niveau afin d’amener de la diversité et de faciliter l’orientation au sein du bâtiment. Le développement du concept intérieur était symbolique et devait convaincre les collaborateurs AXA du changement avec un look & feel qui attire les gens mais qui renforce aussi le lien des collaborateurs avec l’entreprise. De façon délibérée, aucun logo AXA ni aucune couleur maison ne sont visibles à l’intérieur. La décoration est déterminée par la recherche de thèmes importants pour la société et inspirée par le sponsorship et le soutien à de bonnes causes.
Par étage, deux « cœurs » assurent l’accessibilité. Les zones d’accès, où a lieu le plus de mouvement et donc les moins calmes, ont chaque fois été utilisées pour y placer des casiers numériques, aménager un coin café chaleureux et un centre de déchets.
Chaque étage compte six zones « activity based ». Le choix du type de poste de travail évolue en fonction de son utilisation : interaction, semi-concentration, travail en silence aux extrémités de la zone. En outre, des équipements de réunion sont prévus à chaque étage dont des bubbles qui sont mis à disposition sans réservation.
Le mobilier du bâtiment Trône a été choisi sur la base de l’expérience Marnix. Certains choix ont été confirmés, d’autres ont fait l’objet d’une nouvelle procédure de sélection et d’achat sous la direction des équipes Procurement d’AXA.
Le mobilier a été choisi pour offrir un maximum de confort et d’ergonomie aux collaborateurs.
La technologie disponible pour les salles de réunion a fortement évolué ces dernières années, avec le choix du Microsoft Surface Hub comme solution intégrée pour l’écran, les caméras, le son et le partage de documents.

Directement du concept à la pratique quotidienne
« Le principal défi au cours des 5 dernières années consistait à faire converger toutes les équipes et les diverses spécialités vers un seul et même but : une nouvelle manière “idéale” de travailler et un nouvel environnement de travail », conclut Elly Swalens. Jean-Luc Coster complète : « Pendant les 5 années qu’a duré le projet de changement, aucun retard n’a été à déplorer grâce à l’excellente collaboration entre toutes les équipes et tous les services : AXA Real Estate, Building management, IT, RH, Procurement. Cinq week-ends à peine furent nécessaires pour permettre aux 2 600 collaborateurs d’emménager dans leur nouvelle implantation boulevard du Régent. »
AXA continuera à s’accrocher, dans les 5 prochaines années, aux trois thèmes : bricks, bytes and behaviour tant pour l’ancrage dans les implantations Trône et Marnix que pour les projets en chantier dans les régions.


Un parcours de 5 ans effectué ensemble
Colliers International a accompagné, étape par étape, toute la procédure de déploiement de l’AXA Smart Office. À chaque étape, il a fallu battre la concurrence pour remporter le nouvel appel d’offre.
« La mission initiale consistait à accompagner le processus au niveau des postes de travail, à créer un cadre de travail efficace et attractif », se souvient Pierre-Gilles Solvit, General Manager de Colliers International Belgium. « Notre étude préliminaire portait sur le ratio d’occupation, les types de poste de travail recommandés, la budgétisation, le nombre de mètres carrés, le type de bâtiment nécessaire si celui du boulevard du Souverain était abandonné. » Pendant les 5 ans nécessaires au déploiement du projet, trois CEO se sont succédé à la tête d’AXA Belgium, mais le concept a résisté. « La mise en service du bâtiment Marnix fut une étape importante en tant que projet pilote à grande échelle en préambule au bâtiment Trône », commente Pierre-Gilles Solvit. « Colliers International a signé le concept intérieur et a pris en charge la gestion du projet, les cahiers des charges, les tests des propositions et des dispositifs expérimentaux, la négociation des achats et la logistique. »


Pôle d’attraction multifonctionnel aux ambiances variées
Le « Forum » est une grande zone multifonctionnelle de 3 500 m2 qui s’étend sur deux niveaux et est intégrée au cœur de l’organisation. Nous trouvons ici une formule innovante pour le restaurant d’entreprise, des fonctionnalités de réunion (informelles) très variées, un vaste coin café. Le Forum fonctionne comme lieu de rencontre et d’accueil des visiteurs mais offre aussi et surtout une grande variété de postes de travail pour les collaborateurs.

L’offre « food » est répartie sur trois « corners » à la décoration différente pour une reconnaissance claire. C’est ainsi qu’un salad bar royal arbore des couleurs claires alors que le grill adopte un habillage plus chaleureux comme s’il s’agissait d’un établissement horeca en rue. En approfondissant le concept, il a été décidé que le restaurant d’entreprise du Forum devait être extrêmement attractif pour résister à la concurrence caractérisée par une riche offre horeca à l’extérieur du bâtiment, et pour inciter les collaborateurs à entretenir un maximum de contacts avec les collègues. La zone extérieure aménagée au premier étage constitue, pour le Forum, un pôle d’attraction particulier. Une vaste terrasse déborde du Forum et se transforme en arène verte qui forme une zone-tampon acoustique et visuelle vis-à-vis du boulevard du Régent très fréquenté situé juste derrière. Cluster d’espaces aux ambiances différentes qui s’interpénètrent harmonieusement, le Forum plaît beaucoup aux collaborateurs qui souhaitent y travailler. Dès lors, l’ensemble n’est pas vraiment identifiable en tant que restaurant d’entreprise et encore moins comme cantine. L’énorme ouverture ne domine pas, n’avale pas le visiteur, mais incite à bouger, à partir à la découverte de nouveaux panoramas et de points de repos. La grande variété de meubles réalisés sur mesure n’y est certainement pas étrangère.
Initiative particulièrement réussie : l’intégration visible de « points de service » toujours accessibles. Il s’agit d’une espèce de « desk » auquel peuvent s’adresser les collaborateurs pour poser toutes leurs questions et soumettre leurs problèmes relatifs à l’IT, au fleet, à l’économat ou au mail-center. Le service RH a établi une police BOYD (Bring Your Own Device) à un stade très précoce du projet AXA Smart Office, ce qui n’exige pas seulement des mesures de protection complémentaires, mais suppose aussi l’intervention rapide et le soutien du propre helpdesk ICT.
Dans la mesure où le Forum représente une plaque tournante pour toutes les rencontres sociales au sein de l’entreprise, c’est aussi le lieu idéal pour la communication interne. Les trois syndicats y disposent de leur écran sur lesquelles défilent leurs informations. AXA dispose évidemment aussi de ses écrans un peu partout pour communiquer avec les collaborateurs.


Un monde de saveurs et de séduction en mouvement
Les défis actuels auxquels sont confrontés le secteur du catering et en particulier l’exploitation des restaurants d’entreprise constituent le terrain d’action de NC & Bham.
Maurio Brigham, associé et spécialisé dans l’architecture intérieure : « Nous nous penchons sur un projet global, y compris la décoration et l’équipement technique pour la cuisine. »
Concernant le Forum, A2RC a sollicité NC & Bham qui s’est entre autre concentré sur les « food corners ». NC & Bham a mis au point un concept pour exploiter de manière optimale l’espace prévu et le faire vivre tout au long de la journée. Ceci a donné naissance à un concept intérieur pour manger, travailler et rencontrer, réparti sur deux niveaux. Le propriétaire du bâtiment, AXA Real Estate, lui a également confié la mission d’équiper au mieux les cuisines du sous-sol.
Pour les collaborateurs d’AXA, quatre buffets sont disposés à différents endroits dont un à l’entrée au rez-de-chaussée.
Les thèmes qui font référence à Bruxelles – la Grand Place, le Mont des Arts… – facilitent l’orientation dans ce grand espace.
NC & Bham a également conçu une grande partie des meubles. Mauro Brigham : « Nous avons décidé de placer des meubles variés. On trouve ainsi des zones au look typique axé sur l’exploitation du restaurant, des clusters pour un court passage et une disposition des sièges plus confortable pour des périodes plus longues. L’ensemble diffère radicalement de l’ambiance traditionnelle d’un restaurant d’entreprise ! »

Texte : Eduard Coddé
Photo : © Marc Detiffe

 

Partenaires et fournisseurs ayant participé au projet


BUREAU D'ARCHITECTURE - CONSTRUCTION


WORKPLACE DESIGN & BUILD


MOBILIER DE BUREAU

Le rez-de-chaussée accueille une agence de banque et d’assurances AXA dont l’aménagement étonne car elle adopte l’approche NWOW telle qu’elle est appliquée dans le siège principal. Aucune trace du moindre guichet classique !




Chaque étage compte six zones « activity based ». Le choix du type de poste de travail évolue en fonction de son utilisation : interaction, semi-concentration, travail en silence aux extrémités de la zone.
La décoration est déterminée par la recherche de thèmes importants pour la société et inspirée par le sponsorship et le soutien à de bonnes causes.
Les zones d’accès, où a lieu le plus de mouvement et donc les moins calmes, ont chaque fois été utilisées pour y placer des casiers numériques, aménager un coin café chaleureux et un centre de déchets.
De façon délibérée, aucun logo AXA ni aucune couleur maison ne sont visibles à l’intérieur.


Le « Forum » est une grande zone multifonctionnelle de 3 500 m2 qui s’étend sur deux niveaux et est intégrée au cœur de l’organisation.
Le restaurant d’entreprise du Forum devait être extrêmement attractif pour résister à la concurrence caractérisée par une riche offre horeca à l’extérieur du bâtiment.
Cluster d’espaces aux ambiances différentes qui s’interpénètrent harmonieusement, le Forum plaît beaucoup aux collaborateurs qui souhaitent y travailler.






Last update: 07/12/2017 17:53:41