Profacility - Workplace : Design, Build & Operate
Workplace Projects > Offices
| FR | NL
image (0)
« En accord avec la philosophie d’économie circulaire à laquelle adhère DLL, nous voulions réutiliser un bâtiment existant au lieu d’en ériger un nouveau. »
image (1)
Erwin Ollivier, Managing Director DLL
image (2)
L’intimité et l’aménagement chaleureux des espaces se font sentir par des détails tels que des coussins, l’utilisation d’un papier peint et des lampes sur pied
image (3)
Les salles de réunions sont équipées de fenêtres afin d’exprimer la transparence de l’entreprise.
image (4)
image (5)
Les grandes espaces sont visuellement compartimentés par une implantation stratégique des salles de réunion.
image (6)
La bibliothèque était un objectif particulier de cet aménagement : un espace de travail sombre mais particulièrement agréable avec de nombreux postes de travail où règne un silence absolu.
image (7)
Chacun dispose de son propre casier affichant une devise ou une citation personnelle au lieu de numéros stériles.
« En accord avec la philosophie d’économie circulaire à laquelle adhère DLL, nous voulions réutiliser un bâtiment existant au lieu d’en ériger un nouveau. »

DE LAGE LANDEN


Une politique RSE cohérente à la base d’un projet d’implantation remarquable

En 2008, DLL, filiale à 100 % de Rabobank, a jeté les bases de sa vision globale actuelle sur la RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise), en fonction des clients, du portefeuille produits offert et avec pour objectif d’être un précurseur dans son secteur. « Moins d’impact sur l’environnement, moins peser sur le chaos lié à la mobilité en parcourant moins de kilomètres, telles furent les préoccupations au moment de faire les bons choix », se rappelle Erwin Ollivier, Managing Director DLL Belgique. « Sur la base de ces réflexions, notre vision de la RSE a évolué pour devenir une préoccupation fondamentale dans tout ce que nous entreprenons. C’est ainsi que nous souhaitions que notre nouveau projet d’hébergement contribue à un meilleur équilibre “work/life” pour tous nos collaborateurs. Des collaborateurs heureux constituent la base de notre entreprise ». Le personnel de DLL en Belgique est réparti de façon assez équilibrée entre les hommes et les femmes, avec un large éventail d’âges. L’âge moyen est de 38 ans. Le projet d’hébergement n’a pas été imposé par la direction mais a germé à partir de toutes les strates du personnel. Une réunion a eu lieu en novembre 2013 avec tous les futurs utilisateurs du bâtiment à qui la question suivante a été posée : « Qu’attendez-vous de votre futur lieu de travail ? ». La réponse fut unanime : « Le bâtiment devait refléter au maximum la spécificité de l’entreprise ». Excluant par la même occasion l’installation dans un parc industriel. Erwin Ollivier : « Nous faisons partie de la société et nous voulons être parmi les gens, ce qui explique notre choix pour un quartier résidentiel. » Oser penser autrement Au cours de l’été 2013, la société a décidé de mener à bien le projet de relocalisation et le bâtiment a été choisi en automne. Le bâtiment retenu – l’ex-siège du retailer Nopri – datait des années ’70. Après 10 ans d’inoccupation, il était passablement dégradé. La nature avait repris ses droits sur le grand terrain avoisinant… « La structure du bâtiment était bonne. Ce qui était important car, en accord avec notre philosophie d’économie circulaire, nous voulions réutiliser un bâtiment existant au lieu d’en ériger un nouveau. Le bâtiment existant a donc été dénudé jusqu’à la structure de base de manière à pouvoir le reconstruire selon nos besoins », commente Erwin Ollivier. « Lors de la rénovation, nous avons intégré la possibilité d’une nouvelle vie pour ce bâtiment après notre contrat de leasing de 15 ans. Pour la zone verte alentour, nous avons demandé conseil et sommes arrivés à la conclusion qu’il fallait supprimer 40 arbres ayant fait leur temps. Par le biais d’une relation, nous sommes arrivés chez Natuurpunt qui a réagi avec beaucoup d’enthousiasme à la situation donnée et a également conseillé de conserver les arbres malades et mourants en raison de leur valeur en termes de biodiversité. » Hormis les places pour les visiteurs, il n’y a pas d’emplacements de parking près du bâtiment. Le parking, situé quelques centaines de mètres plus loin et caché derrière dans la verdure, incite à une petite promenade. Les importants travaux de rénovation ont débuté en janvier 2014 et le nouveau cadre de travail était une réalité à la fin de la même année. La réhabilitation du bâtiment et la préservation maximale de la nature environnante a mené à NNOF (Nearly New Office Facilities) pour un prolongement de l’approche circulaire dans l’aménagement intérieur et l’équipement du bâtiment. Tout le mobilier de bureau existant allait être repris en mains, complété le cas échéant par des éléments de l’offre NNOF. Dès le début du projet, les contacts avec le voisinage ont été favorisés pour développer un dialogue positif avec cet entourage. Ceci s’est fait en ligne via www.dllconnect.be, mais aussi via l’invitation à la journée annuelle de la famille. Gestion de la culture « Après un screening du marché, nous avons opté pour la réalisation de l’ensemble du projet d’aménagement pour l’entreprise Out Of Office bvba. » Anouk Van Oordt, son Managing Director, a accompagné toute la procédure de préparation et de réflexion pour le développement du nouvel hébergement. Elle a opté pour une « gestion de la culture », non pas pour une approche facilitaire de l’environnement de travail. Sur la base de l’implication des collaborateurs, « Our Way Of Working » est devenu le « Nouveau Travail » selon DLL. Au cours des nombreuses discussions, les collaborateurs de DLL ont été mis au défi de saisir cette opportunité et de s’impliquer dans le concept, d’y réfléchir en osant sortir des sentiers battus. « Il ne s’agit pas d’un copier-coller, ni d’un concept imposé d’en haut », souligne Anouk Van Oordt. « Bien écouter les partisans comme les opposants renforce le projet. On s’est toujours posé la question de savoir pourquoi on désire quelque chose. Finalement, ceci rend tout le monde fier de ce qui a été réalisé. » Erwin Ollivier : « Ce projet était difficile à mener à bien sans partenaire externe. Le regard extérieur sur l’entreprise est différent et plus neutre. » Le trajet parcouru pour faire éclore un concept à partir de ce que veulent les utilisateurs nécessite du temps. Dans ce cas, la création a eu lieu pendant le processus de changement, ce qui n’a pas vraiment facilité les choses pour la gestion du projet. « Our Way Of Working » La viabilité du nouveau quartier général de DLL était au cœur du projet d’aménagement. La possibilité d’effectuer du télétravail est reprise dans le cadre de « Our Way Of Working », mais aujourd’hui il apparaît que la plupart des gens n’y ont pas recours et privilégient le travail au bureau. L’espace de travail auparavant divisé en îlots est désormais totalement ouvert, sans tomber dans un concept open space. Les grands espaces sont visuellement compartimentés par une implantation stratégique des salles de réunion. Des ambiances différentes ont été créées par le biais de choix de couleurs et de matériaux. Mais via des ouvertures intelligentes, chaque groupe de postes de travail est connecté au suivant et les collègues ont toujours un contact visuel les uns avec les autres. Ils sont ainsi invités à se rencontrer les uns les autres au lieu d’utiliser le mail ou le téléphone. Personne ne dispose plus de son propre bureau ou poste de travail, pas même la direction. Chaque collaborateur choisit à tout moment le poste de travail le mieux adapté en fonction du travail à effectuer, de sorte que l’ensemble soit tout sauf stérile et uniforme. Idem pour les salles de réunion, qui existent en versions ouvertes et fermées. On a même délibérément renoncé à une organisation par division. Erwin Ollivier : « Nous travaillons de plus en plus sur la base de projets qui réunissent des personnes de différents départements. Un département peut à certains moments réserver une zone. La comptabilité par exemple se réunit chaque fin de mois pour la clôture des chiffres mensuels. » Ambiance chaleureuse Chacun dispose de son propre casier affichant une devise ou une citation personnelle au lieu de numéros stériles. L’intimité et l’aménagement chaleureux des espaces se font sentir par des détails tels que des coussins, un piano, l’utilisation d’un papier peint et des lampes sur pied. Au centre du bâtiment un escalier a une double fonction : relier les gens et les inciter à bouger. La philosophie NNOF – réutilisation et recyclage du mobilier de bureau usagé – s’applique aux sièges de bureau, qui offrent au regard un vaste éventail de couleurs, et aux tablettes de bureaux qui affichent des nuances très variées. Le choix de NNOF pour le reconditionnement du mobilier existant a généré pas mal de stress parmi les collaborateurs pendant cet aménagement. Cela représentait un défi logistique non négligeable. La bibliothèque était un objectif particulier de cet aménagement : un espace de travail sombre mais particulièrement agréable avec de nombreux postes de travail où règne un silence absolu. Il en est tout évidemment tout autre dans la vaste cafétéria où résonne une musique d’ambiance et l’habillage chaleureux supporte la fonction d’espace de réunion complémentaire. Il est donc aussi possible d’y travailler. Erwin Ollivier sourit : « Travailler au café, chez nous c’est possible ! ». Espace client Au rez-de-chaussée, jouxtant la réception, on trouve une spacieuse zone client. Ici, le rayonnement de la corporate identity est très important. Différents salons y sont aménagés avec des bancs alternant les dossiers hauts et bas. Ceci garantit l’intimité et permet à de petits groupes de se réunir dans le calme. Par ailleurs, des espaces fermés sont dispersés dans cette zone, destinées à des réunions nécessitant de la discrétion. Ces espaces sont équipés de fenêtres qui expriment la transparence de l’entreprise. L’aboutissement de ce projet a également créé de la valeur ajoutée pour le bâtiment, parce que nous y avons créé une âme. « Depuis notre emménagement, nous recevons de nombreuses candidatures spontanées », déclare Erwin Ollivier satisfait. « Ce sont souvent de très bons profils qui attachent une grande importance à la culture de l’entreprise.»  

Partenaires et fournisseurs ayant participé au projet


MOBILIER DE BUREAU

Erwin Ollivier, Managing Director DLL
L’intimité et l’aménagement chaleureux des espaces se font sentir par des détails tels que des coussins, l’utilisation d’un papier peint et des lampes sur pied
Les salles de réunions sont équipées de fenêtres afin d’exprimer la transparence de l’entreprise.


Les grandes espaces sont visuellement compartimentés par une implantation stratégique des salles de réunion.
La bibliothèque était un objectif particulier de cet aménagement : un espace de travail sombre mais particulièrement agréable avec de nombreux postes de travail où règne un silence absolu.
Chacun dispose de son propre casier affichant une devise ou une citation personnelle au lieu de numéros stériles.


Last update: 16/10/2017 09:51:23