Profacility - Workplace : Design, Build & Operate
Workplace Projects > Offices
| FR | NL
image (0)
Les postes de travail partagés sont aménagés sur le mode open space en clusters de quatre. Ils sont aménagés de manière à suivre la forme arrondie caractéristique de la partie de l’immeuble historique « Chambon » occupée.
image (1)
L’immeuble Chambon Rendering : A2RC Architects / Jaspers-Eyers Architects for ALLFIN
image (2)
Chaque étage dispose d’un vaste coffee corner avec kitchenette. Cet espace est multifonctionnel et fournit des postes de travail et de réunions supplémentaires lorsque cela est nécessaire.
image (3)
À l’entrée de chaque étage, des casiers ont été installés sur lesquels une grande image est apposée illustrant le thème de décoration de l’étage. Au-delà, quelques alcôves équipées de sièges ont été aménagées pour des contacts informels.
image (4)
Dans les espaces paysagers, les poste de travail partagés sont en général regroupés par clusters de quatre.
image (5)
Poste de travail partagé prévu pour des tâches nécessitant beaucoup de contacts téléphoniques : cellules plus isolées avec paroi acoustique en forme de U à mi-hauteur.
image (6)
Le thème de décoration « nature » est visuellement représenté dans l’espace coffee corner par une superbe et impressionnante photo de chute d’eau. Les tapis de sol sont assortis à chaque étage à la palette de couleurs du thème de décoration. (gauche)
image (7)
Au rez-de-chaussée, une salle combinée attente/guichet est aménagée à côté de la réception. Un habillage très original a été choisi ici aussi : un mur décoré des feuillets d’un calendrier journalier.
image (8)
Rendering A2RC Architects / Jaspers-Eyers Architects for ALLFIN
image (9)
Près d’un tiers des postes de travail partagés sont dotés d’un réglage manuel de la hauteur du plan de travail.
Les postes de travail partagés sont aménagés sur le mode open space en clusters de quatre. Ils sont aménagés de manière à suivre la forme arrondie caractéristique de la partie de l’immeuble historique « Chambon » occupée.

ONVA / RJV


Travailler autrement dans un environnement qui a une âme



Grâce à une automatisation continue depuis les années ‘90, le nombre de collaborateurs de l’Office National des Vacances Annuelles (ONVA) est passé de plus de 600 à 200 aujourd’hui. De plus, l’organisme manifestait le souhait explicite de travailler autrement et d’offrir un cadre de travail attractif aux collaborateurs. La quête pour un lieu adapté offrant une réponse à ce défi a commencé voici plus de 5 ans.

L’ONVA est propriétaire de l’immeuble de bureau dans lequel il a établi son siège administratif, une donnée aujourd’hui plutôt exceptionnelle. Ce fut déjà le cas auparavant pour l’immeuble situé le long de la Chaussée d’Ixelles 213 et il devait en être de même pour le nouvel immeuble. Une étude menée en 2009 portant sur une rénovation profonde et la suppression d’une partie de la superficie excédentaire Chaussée d’Ixelles a débouché sur la conclusion que cette option s’avérait trop chère.
Une exploration du marché immobilier bruxellois a révélé le projet de rénovation unique « Chambon », mais le délai de réception prévu de 3 ans a été jugé trop long… Bizarrement, toutes les autres alternatives n’étaient pas suffisamment consistantes pour y adhérer d’emblée et « Chambon » a donc retrouvé de l’intérêt.

« L’automatisation de nos processus suppose d’emblée l’accroissement de l’efficacité de notre organisation et ça c’est une priorité absolue », explique Guy Van Laethem, Direction Finances - Conseiller Général. « La vente du précédent bâtiment à BBR Belgique et le déménagement vers Chambon s’inscrivent dans ce contexte, car en effet nous réalisons une sérieuse économie en nombre de mètres carrés et comprimons aussi considérablement nos factures d’énergie grâce à une superficie moindre et aux nombreuses meilleures prestations énergétiques du bâtiment rénové ».

L’achat de « Rigoletto », qui fait partie du site « Chambon » et situé à l’angle de la rue du Fossé-aux-Loups et de la rue Montagne-aux-Herbes-Potagères, a été conclu en juin 2014. La réception du gros œuvre a eu lieu à la fin de la même année. Après divers travaux préparatoires – notamment éclairage, sols rehaussés, équipements électriques et transfert de données, HVAC, détection du feu et protection – , l’aménagement proprement dit a pu commencer en juin 2015. À la mi-décembre 2015, les collaborateurs ont déménagé vers leur nouvel environnement de travail à Chambon.

Étude préalable, concept et réalisation
« La nouvelle implantation s’étend sur 4.500 m2, mais nous venons de plus de 10.000 m2 à la Chaussée d’Ixelles », commente Guy Van Laethem. Il y a 5 étages et 2 niveaux souterrains, réservés à l’archivage et l’espace test ICT.
Un mois après l’achat du bâtiment, une étude a été commandée à AOS Studley, aujourd’hui Colliers International. « L’impulsion pour le télétravail avait déjà été donnée, mais le déménagement allait constituer une opportunité idéale pour aller plus loin dans l’implémentation du nouveau travail », explique Guy Van Laethem. « Travailler deux jours par semaine à la maison était déjà une réalité dans notre précédente implantation et concernait une centaine de collaborateurs. Dès l’an prochain, soit en 2017, nous passerons à trois jours pour les 200 collègues qui travaillent à Chambon. Et ce n’est pas tout, car 2017 sera aussi l’année au cours de laquelle nous allons intégralement passer au travail par objectifs et à la mesure de résultats ». Sur la base du concept issu de l’analyse préalable des besoins, un cahier des charges a été établi pour pouvoir passer à la réalisation proprement dite. Finalement, Colliers International a pu passer à la supervision complète de la mise en œuvre.
Le concept de l’étude préalable a été repris intégralement. « Nous avons pu en informer l’entrepreneur de manière que ce dernier puisse en tenir compte lors de la finalisation, en particulier le placement de l’éclairage de base et des conduites HVAC », explique Guy Van Laethem.

Change Management Team
Des groupes de travail ont été constitués en interne pour réfléchir et « brainstormer » sur les changements amenés par l’opération de déménagement et pour impliquer au maximum les collaborateurs. Les différents groupes de travail ont été chapeautés par une équipe de change management. Guy Van Laethem : « Au départ, il y a eu un peu de résistance, très spécifiquement de la part de collaborateurs proches de la pension et qui ne voyaient pas cette modification radicale d’un bon œil pour les quelques mois qui leur restaient à prester. »

Le changement apporté par le déménagement avait déjà été « expérimenté » progressivement dans le bâtiment précédent afin de permettre à chacun de bien percevoir l’orientation prise. Des sessions ont ainsi été organisées pour intégrer de nouvelles habitudes comme le principe du clean desk. Des exercices ont aussi été organisés avec les nouveaux moyens de communication, en particulier l’Unified Communications (UC comprend la gestion de l’agenda, la présence, l’e-mail, l’audio/vidéoconférence et l’instant messaging), ce qui s’imposait vu que les collaborateurs n’allaient plus travailler sur un poste de travail fixe et que la collaboration devait être possible même lorsque les collègues ne sont pas physiquement présents dans le bâtiment. Cela s’est déroulé de mieux en mieux et, finalement, la haute direction se trouve sans bureau individuel, parmi les collaborateurs.
Des ambassadeurs volontaires ont accompagné leurs collègues afin que le processus de déménagement et changement se déroule bien. Ils ont même organisé une journée d’accueil inoubliable dans la nouvelle implantation.

Space Management
Pour le calcul du nombre de postes de travail partagés à prévoir, un taux d’occupation moyen de 70 % a été pris comme référence. Chaque étage propose 4 postes de travail différents : poste ouvert pour travail de bureau individuel standard en clusters de quatre, poste ouvert pour travail de bureau individuel avec beaucoup de contacts téléphoniques (cellules plus isolées avec paroi acoustique en forme de U à mi-hauteur), places assises protégées pour collaboration et bubbles avec une table ronde et deux sièges.

Ambiance estivale
Colliers International a développé le concept en fonction du nom de l’organisation et défini un thème : « les vacances ». Pour chacun des 4 étages du bâtiment, un type de vacances a été sélectionné : côte, montagne, nature et ville. Le 1er étage abrite les services de support, le 2e est réservé à l‘ICT, aux 3e et 4e se trouvent les collaborateurs qui s’occupent des transactions financières. « Il y a de petites différences par niveau, mais on peut parler d’un plan-type par étage », précise Guy Van Laethem en expliquant l’aménagement. « C’est ainsi qu’à l’entrée de chaque étage sont installés des casiers sur lesquels une grande image a été apposée illustrant clairement le thème des vacances choisi pour l’étage. Outre ce bloc de casiers, quelques alcôves aménagées avec des sièges permettent des réunions et contacts informels. Chaque étage dispose en outre d’un vaste coffee corner équipé d’une kitchenette. Cet espace est multifonctionnel et fournit des postes de travail et de réunion supplémentaires lorsque cela est nécessaire. Enfin, un espace pour l’imprimante et les copies est prévu à chaque étage. »

Un certain nombre de salles de réunion de tailles différentes ont été aménagées à chaque étage. La majorité d’entre elles ont une capacité de 3 à 4 personnes. Elles sont équipées d’un système de réservation que l’on peut activer via Outlook ou directement sur l’écran placé sur la porte. Toutes les salles de réunion sont équipées du Barco ClickShare pour le partage des données des PC des participants via un écran commun. Les salles plus grandes facilitent la vidéoconférence. Un « plus » particulièrement efficace : le GSM des personnes participant à une réunion est automatiquement désactivé dès que débute la réservation d’une salle de réunion.

Cadre de travail chaleureux
La décoration de chaque étage et son habillage avec soin en fonction du thème retenu confère chaleur et personnalité à ces bureaux. C’est ainsi que le thème « nature » est visuellement bien présent par l’image d’une grande carte d’état-major illustrée sur le bloc de casiers, une vue panoramique sur une forêt à partir des compartiments situés à l’entrée et un papier peint simulant des planches de bois comme motifs pour accéder au coffee corner, où une photo de chutes d’eau sur le mur du fond est du plus bel effet.

Le premier étage dont le thème est « vacances en ville » commence par un plan du métro londonien illustré sur tous les casiers. Pour la paroi à côté des compartiments, une photo prise à partir d’une rame de métro suggère l’évasion.
Pour illustrer le thème du 4e étage, « vacances à la côte », les compartiments offrent une vue qui donne l’impression d’être prise de l’intérieur du tram qui parcourt la côte belge. La grande photo murale du coffee corner offre comme perspective une vision large de la mer et de la plage avec ses cabines de plage.
Chaque étage bénéficie, en plus de l’éclairage de base, d’un éclairage décoratif spécifique, en rapport autant que possible avec le thème de décoration retenu pour l’étage.
Les tapis de sol sont assortis à chaque étage à la palette de couleurs du thème de décoration. Cette palette de couleurs est aussi utilisée pour les panneaux acoustiques des espaces paysagers. Le gris est utilisé pour les espaces de circulation, les démarquant mieux des espaces de travail.

Au rez-de-chaussée, la cafétéria est aménagée de façon ludique dans le même esprit que les étages. Elle est aussi utilisable, le cas échéant, comme espace « overflow » avec des postes de travail supplémentaires. C’est ainsi que quelques alcôves invitent à la relaxation, qu’une place centrale pavée comporte de petites tables de bistrot rappelant l’atmosphère provençale…
Le sentiment de vacances n’est ici jamais très loin !

Texte : Eduard Coddé.
Photos : Marc Detiffe

 

Partenaires et fournisseurs ayant participé au projet


WORKPLACE DESIGN & BUILD

L’immeuble Chambon Rendering : A2RC Architects / Jaspers-Eyers Architects for ALLFIN
Chaque étage dispose d’un vaste coffee corner avec kitchenette. Cet espace est multifonctionnel et fournit des postes de travail et de réunions supplémentaires lorsque cela est nécessaire.
À l’entrée de chaque étage, des casiers ont été installés sur lesquels une grande image est apposée illustrant le thème de décoration de l’étage. Au-delà, quelques alcôves équipées de sièges ont été aménagées pour des contacts informels.
Dans les espaces paysagers, les poste de travail partagés sont en général regroupés par clusters de quatre.
Poste de travail partagé prévu pour des tâches nécessitant beaucoup de contacts téléphoniques : cellules plus isolées avec paroi acoustique en forme de U à mi-hauteur.
Le thème de décoration « nature » est visuellement représenté dans l’espace coffee corner par une superbe et impressionnante photo de chute d’eau. Les tapis de sol sont assortis à chaque étage à la palette de couleurs du thème de décoration. (gauche)
Au rez-de-chaussée, une salle combinée attente/guichet est aménagée à côté de la réception. Un habillage très original a été choisi ici aussi : un mur décoré des feuillets d’un calendrier journalier.
Rendering A2RC Architects / Jaspers-Eyers Architects for ALLFIN
Près d’un tiers des postes de travail partagés sont dotés d’un réglage manuel de la hauteur du plan de travail.


Last update: 16/10/2017 09:53:09