Profacility - Workplace : Design, Build & Operate
Workplace Projects > Offices
| FR | NL
image (0)
image (1)
image (2)
Rue de la Régence. Photo : Marc Detiffe
image (3)
Le projet d’aménagement s’est inscrit dans une approche design intégrant dans sa réflexion l’architecture du bâtiment. Les caractéristiques extérieures de l’immeuble - les courbes harmonieuses des fenêtres - se retrouvent à l’intérieur.
image (4)
Un unique escalier central assure la communication entre les trois niveaux. Sorte de totem central, un imposant lustre éclaire l’escalier.
image (5)
La relation verticale entre les différents plateaux du bâtiment constitue la colonne vertébrale du projet. La bibliothèque entoure l’escalier tandis qu’un cube vitré crée une identité visuelle entre les étages.
image (6)
image (7)
image (8)
image (9)
image (10)

JONES DAY


HARMONIE ENTRE ARCHITECTURE INTERIEURE ET EXTERIEURE

Comment aménager les nouveaux espaces du bureau d’avocats Jones Day situés dans le prestigieux quartier du Sablon à Bruxelles ? La mission confiée à Admos s’est concrétisée en un concept moderne, entièrement réalisé sur mesures et inspiré des formes architecturales de la façade du bâtiment.

Le déménagement répondait à la volonté d’expansion du bureau d’avocats. « Nous souhaitions étendre nos activités, mais aussi nos pratiques, explique Sébastien Champagne, avocat associé chez Jones Day. Le projet visait à accueillir la quarantaine d’avocats actuels, avec la perspective d’accroître cette capacité à environ 60. Soit autant de bureaux fermés et des espaces étendus pour le personnel chargé du backoffice.
La décision de quitter les anciens bureaux remonte au début 2013 et le déménagement était terminé en avril 2014. L’opération s’est effectuée dans le cadre d’une location, la politique de Jones Day étant de ne pas être propriétaire de ses bureaux. Un déménagement guidé par l’impossibilité d’accroître la superficie à l’ancienne adresse du boulevard Brand Whitlock dont la localisation manquait par ailleurs de visibilité. « Nous connaissions bien notre futur immeuble de la Rue de la Régence à Bruxelles pour l’avoir fréquenté lorsqu’il accueillait encore le Tribunal de commerce. C’est un lieu central idéalement situé », explique Sébastien Champagne qui a participé au choix de l’implantation : un quartier d’affaires et un centre historique proche du Palais de Justice et des acteurs importants du monde économique et des institutions européennes.
Le choix une fois posé, le bureau d’avocats a fait appel à un facilitateur pour mener les négociations. Au terme d’un appel d’offres, la migration du bureau de 2500 m2 vers un espace de 4000 m2 a été confiée au bureau d’architecture Admos. « Nous ne voulions pas travailler avec un partenaire disposant d’une trop grande expérience des bureaux d’avocats et qui aurait été tenté de décliner une nouvelle version de projets déjà réalisés.» L’objectif de Jones Day était enfin de ne pas déléguer le projet dans sa totalité, mais de rester impliqué dans la maturation du processus d’aménagement : « Nous cherchions un partenaire avec lequel pouvoir dialoguer sans se faire imposer un canevas rigide ». Une orientation client qui s’inscrit précisément dans la philosophie d’Admos.

Ce qu’il y a à l’extérieur se voit à l’intérieur
Le projet d’aménagement conçu pour Jones Day s’est ainsi inscrit dans une approche Design intégrant dans sa réflexion l’architecture du bâtiment. Admos a pris l’option de décliner, à l’intérieur, les caractéristiques extérieures de l’immeuble. Et singulièrement les courbes harmonieuses des fenêtres.
Le choix des aménagements et du mobilier a été inspiré par la profession d’avocat. « Nous voulions conférer à des bureaux classiques une élégance à la fois moderne et dynamique en évitant le phénomène de mode. » Ce parti-pris a entraîné l’exécution sur mesure de l’ensemble du mobilier.
La nouvelle organisation de l’espace inclut un conference center réservé à l’accueil des clients. Entièrement équipée, la vaste salle dispose d’un réseau wi-fi dédié aux invités et d’un petit espace lounge. Une seconde salle, modulable, est également mise à disposition. Pour éviter tout câble apparent, la technologie de pointe nécessaire à l’ensemble des équipements est intégrée dans les tables, les plafonds, les sols et les murs.
« Le défi, explique Sébastien Champagne, était de pouvoir accueillir nos clients dans les meilleures conditions de façon modulable, mais aussi de disposer d’espaces de bureaux confortables et d’une bibliothèque conviviale ».

Créer une relation entre les niveaux
La relation verticale entre les différents plateaux du bâtiment constitue la colonne vertébrale du projet, explique Christophe Erkens. Un unique escalier central assure la communication entre les trois niveaux. La bibliothèque, au mobilier entièrement conçu sur mesures, entoure l’escalier tandis qu’un cube vitré crée une identité visuelle entre les étages. Sorte de totem central, un imposant lustre éclaire l’escalier.
Obtenir ce résultat spectaculaire a imposé des calculs en termes de stabilité des dalles et de conformité aux règles de protection incendie. Tout l’intérêt de ce projet, commente Christophe Erkens, est qu’il a été développé sur mesures. « Chaque pièce est unique, chaque meuble est pensé, dessiné, détaillé, le tout guidé par la fonction et la localisation ». L’ultime défi pour Admos était de créer un environnement créatif, capable de demeurer pérenne au niveau du look & feel. « L’important est que l’aménagement intérieur du bâtiment ne prenne pas une ride. Et sous cet angle, c’est une belle réussite ».

Jean-Claude VERSET
Photos : Yvan GLAVIE  

Partenaires et fournisseurs ayant participé au projet


WORKPLACE DESIGN & BUILD


CLOISONS



Rue de la Régence. Photo : Marc Detiffe
Le projet d’aménagement s’est inscrit dans une approche design intégrant dans sa réflexion l’architecture du bâtiment. Les caractéristiques extérieures de l’immeuble - les courbes harmonieuses des fenêtres - se retrouvent à l’intérieur.
Un unique escalier central assure la communication entre les trois niveaux. Sorte de totem central, un imposant lustre éclaire l’escalier.
La relation verticale entre les différents plateaux du bâtiment constitue la colonne vertébrale du projet. La bibliothèque entoure l’escalier tandis qu’un cube vitré crée une identité visuelle entre les étages.














Last update: 16/10/2017 09:58:27