Profacility - Workplace : Design, Build & Operate
Workplace Projects > Offices
| FR | NL
image (0)
image (1)
image (2)
image (3)
image (4)
image (5)
image (6)
image (7)
image (8)
image (9)
image (10)

ELIA


LE NOUVEL IMMEUBLE D'ELIA INVITE A LA CO-CREATION

350 employés du gestionnaire du réseau d’électricité Elia ont quitté leur bâtiment de Diegem pour emménager dans un immeuble de 10.000 mètres carrés entièrement passif et aménagé selon les règles du « Smart Way of Working ». Une aventure technologique et humaine dont l’expérience profitera bientôt aux deux autres immeubles bruxellois d’Elia.

Construire un bâtiment pour la nouvelle génération. Tel était l’ambition d’Elia en construisant ce qu’on appelle aujourd’hui «Le Monnoyer», situé non loin de la gare de Schaerbeek, en face du canal. Mais entre la décision de construire et l’emménagement du lieu, bien des idées ont fusé, dont celle du SWOW. Nous avons voulu anticiper le comportement des jeunes, explique Jonas Pappens, Head of Grid Support & Informatisation. « Nous avons voulu créer un lieu qui pousse les collaborateurs à la co-création en les mettant ensemble. Et aussi faire sauter les barrières que dressent les bureaux fermés ». L’intention remonte à 2004 et la décision a été prise lorsque le bail des bâtiments occupés à Diegem est arrivé à expiration. « C’était maintenant ou jamais. Nous ne cherchions pas à nous agrandir, mais à nous ouvrir aux méthodes de travail de l’avenir ».

Smart Way of Working
Les plans du bâtiment «Le Monnoyer» datent d’il y a 5 ans, mais l’idée de se tourner vers le SWOW (Smart Way of Working) remonte à 18 mois à peine. Dès le départ, le bâtiment a été conçu pour être aussi modulaire que possible. Car, au moment de la construction, le choix du maître d’œuvre pour des bureaux fermés ou un open space, n’était pas encore fixé. Pour permettre cette flexibilité, la structure du bâtiment ne compte aucune colonne intérieure : les poutres sont d’un seul tenant sur une portée de 14 mètres. Ce qui permet au propriétaire d’organiser son espace intérieur en toute liberté. Elia a confié à la société LOG la mission de l’étude d’implantation et d’aménagement des espaces de travail et de déménagement dans le nouveau bâtiment conçu pour accueillir les 350 d’employés. Sur base de l’étude, Elia a en définitive opté pour la solution Flexdesk : pas de bureau attitré. Au sein de chaque département (qui possède une partie d’étage), chacun s’assied où il veut. Les 350 postes de travail disponibles tiennent compte de l’absence moyenne de 10% du personnel pour maladie, télétravail, formations ou réunion dans l’un des autres bâtiments de l’entreprise. A défaut d’un poste fixe, le personnel possède un casier privé combiné à une boîte aux lettres pour y recevoir son courrier. Le choix de bureaux partagés en open space au lieu de postes de travail fixes et de bureaux fermés a permis de repenser et aménager les espaces de travail autrement en optimisant l’utilisation des postes de travails et créant des espaces additionnels pour des tâches qui exigent de la concentration, des espaces de réunions ou, avec les coffee corners et les zones de détente, des espaces de rencontres pour stimuler la communication naturelle et informelle. Michèle Giot, Space Planner chez LOG, met avant que les coûts supplémentaires pour aménager ces nouveaux espaces collaboratifs sont compensés en partie par l’économie réalisée par la suppression des bureaux fermés et de postes de travail fixes au profit d’un espace ouvert.

Bâtiment respectueux l’environnement
Au niveau des performances énergétiques l’immeuble «Le Monnoyer » est entièrement passif et classifié Zéro Energie (NZEB). Grâce entre autres à une isolation thermique hautement performante (K18), la demande annuelle en chaleur de 14 Kwh/m2 est entièrement prise en charge par les panneaux voltaïques placés sur les toits des garages. Le «Night Cooling » est lui aussi passif. Ce qui fait dire à Michel Nederlandt, Manager Methods & Support chez Elia, que « la seule source de chaleur dans ce bâtiment, c’est l’homme et son ordinateur ». Le bâtiment a obtenu un score ‘Very Good’ au niveau de la certification environnementale selon la méthode BREEAM. Cette certification a joué un rôle important dans l’étude et l’aménagement des postes de travail car elle imposait le respect de certaines normes et des contraintes supplémentaires pour l’aménagement et l’équipement des espaces de travail. Entre autres des normes en matière d’ergonomie du mobilier et de l’acoustique; des contraintes liées à l’utilisation de matériaux recyclables ou par exemple à l’orientation des bureaux par rapport à l’éclairage et sources de lumière naturelle.

A chaque département son style
L’étude fonctionnelle d’implantation a été réalisée par LOG en fonction des besoins de chacun des départements notamment au niveau des salles réunion, des espaces de concentration (les « Bubbles »), du classement et de l’archivage. Cela a abouti à des configurations des espaces déclinées différemment pour chaque division: Expertise, Projet d’Infrastructure, Achats, Gestion des permis, Support administration et Développement des réseaux. Ainsi par exemple, au final, le service des achats dispose de plus de salles de réunion tandis que les «experts» ont accès à davantage de zones de concentration. Mais la règle du cleandesk avant de quitter le bureau est la même pour tous. De nouveaux outils IT ont aussi été développés pour faciliter la collaboration, comme Lync de Microsoft et un Softphone sur PC pour chacun. Les capacités de télétravail s’en sont vues accrues. Michel Nederlandt y voit un investissement pour le personnel autant qu’une adaptation de l’espace. « On pense à l’avenir, à l’image de l’entreprise à l’égard du monde du travail ».

Le CEO donne l’exemple
Cette nouvelle philosophie de l’organisation du travail concerne tout le monde, insiste Jonas Pappens : « La stratégie SWOW de l’entreprise a été littéralement portée par notre CEO qui ne dispose pas de bureau fermé. Pas plus que les RH et les services financiers ». Au niveau opérationnel un groupe de travail accompagnait le changement : Jonas Pappens en charge de l’aménagement et Michel Nederlandt, du bâtiment. Les RH ont, pour leur part, mis en place un plan de communication et un plan de formation. Plutôt qu’un «code de conduite» visant à déterminer les comportements à adopter dans les nouveaux bureaux, Elia a opté pour une ‘charte’ qui n’a rien d’un règlement policier « et dont on parvient parfaitement à vivre sans », commente Jonas Pappens. Pour arriver à cet équilibre, un ambassadeur a été désigné par étage. « Les Ressources Humaines ont toujours été présentes. Des FAQ ont été rédigées et l’on se faisait un point d’honneur à répondre à toutes les questions et à les publier ». La communication est aussi assurée par des outils de communication internes. A commencer par Yammer, un réseau social intranet ouvert à toutes les idées. « Il n’y a aucun modérateur, explique Michel Nederlandt. On y pratique l’auto-modération ». L’emménagement va aussi de pair avec de nouvelles modalités de mobilité. Outre des garages et une bonne desserte des transports en commun, le personnel peut compter sur une navette mise à disposition entre les bureaux et la gare de Schaerbeek. Si l’aventure du déménagement depuis Diegem est sur le point de se terminer, il en va différemment des deux autres bâtiments d’Elia qui seront mis à la sauce SWOW dans un délai de 18 mois. La seule différence est qu’ils ne seront pas passifs.

Jean-Claude VERSET
Photos: Marc DETIFFE  

Partenaires et fournisseurs ayant participé au projet


BUREAU D'ARCHITECTURE - CONSTRUCTION


WORKPLACE DESIGN & BUILD


MOBILIER DE BUREAU


PLAFONDS CLIMATISANTS


PLAFONDS MODULAIRES



































Last update: 16/10/2017 10:04:20