Accueil » Trop peu de Belges à l’extérieur pendant le temps de travail

Trop peu de Belges à l’extérieur pendant le temps de travail

[+]

[+] Filip Van den Abeele

Une récente étude réalisée par Manutan, spécialiste des fournitures industrielles, s’est concentrée sur le temps passé à l’extérieur par le travailleur. Bilan : l’employeur n’encourage pas encore assez l’utilisation du vélo et les réunions en plein air.
Parmi les grands enseignements de cette étude, Manutan révèle que seulement 13% des personnes interrogées se réunissent ou organisent une séance de brainstorming en plein air pendant la période estivale. De plus, seulement un quart des sondés apprécie de prendre leur lunch à l’extérieur. Pourtant, les bienfaits qu’apporte le grand air ne sont plus à démontrer.

L’extérieur de l’entreprise peu exploité
Pendant la période estivale, seulement un employeur sur deux organise des activités pour le personnel sur le lieu de travail. Avec seulement 18%, l’utilisation du vélo est quant à elle bien trop peu encouragée par l’employeur.

La nature comme remède anti-stress
Il est regrettable que les employeurs ne profitent pas des opportunités qui leurs sont offertes. Indéniablement, la nature est le cadre idéal pour faire diminuer le stress et remédier sensiblement à l’épuisement mental. Pour rappel, une étude à l’initiative de scientifiques, parue en 2007, mettait en scène deux groupes de travailleurs devant résoudre une tâche difficile. Leur niveau de stress a été mesuré à trois reprises : au début, après l’expérience qui a généré un stress ainsi qu’après l’exposition à un milieu naturel et un environnement urbain. Le temps passé dans la nature s’est avéré bénéfique pour les participants. Les tâches difficiles ont été mieux exécutées tandis que la récupération du stress a été sensiblement meilleure que pour le groupe resté à l’intérieur.

Moins compliqué qu’il n’y paraît
Par l’intermédiaire de son étude, Manutan espère inciter les entreprises à profiter de la période estivale. « Travailler dehors n’est pas forcément compliqué », indique Filip Van Den Abeele, Sales Operations Manager de Manutan. « Il suffit de changer d'état d'esprit et d’identifier les opportunités. Les employeurs peuvent stimuler cette démarche en prévoyant de bonnes tables de pique-nique, des ordinateurs portables et des films antireflet (…). Un rythme de travail moins soutenu en été n’offre que des avantages : team building, réduction des coûts et un abri à vélos pimpant.»
Raphael Pèrez
04-07-2016