FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » EDGE Olympic choisit une technologie d'hygiène durable

EDGE Olympic choisit une technologie d'hygiène durable

En 2015, OVG, rebaptisé EDGE Technologies depuis, inaugurait le bâtiment le plus durable au monde : The EDGE, en plein cœur du quartier financier d’Amsterdam. Pour le nouveau siège social, EDGE Olympic, les solutions les plus innovantes et les plus durables ont une fois de plus été recherchées. Le bâtiment est en grande partie circulaire et a été conçu en respectant au maximum l’environnement. À la base du projet se trouvait un ancien bâtiment existant, qui était en fin de vie. Plutôt que de le démolir, on a fait le choix de le réaménager. Les deux étages supérieurs, par exemple, ont été dotés d’une construction en bois relativement facile à démonter, ce qui lui permettra d’être réutilisée dans l’avenir. Cette partie du bâtiment est d’ailleurs certifiée « cradle to cradle », c’est-à-dire que son recyclage et sa réutilisation futurs ont été pris en compte dès sa conception.

Pour réussir à allier durabilité, conception, flexibilité et environnement sain, il faut souvent faire des choix difficiles. Lors de l’élaboration du bâtiment EDGE Olympic, OVG a tenu à refuser tout compromis. Avec succès. L’éclairage des bureaux est par exemple composé de LED. Ses caractéristiques sont très proches (à 90 %) de celles de la lumière naturelle, de sorte que les utilisateurs ont le sentiment de travailler à la lumière du jour, et se fatiguent donc moins vite. En outre, la technologie choisie consomme beaucoup moins d’énergie que l’éclairage traditionnel par tubes fluorescents, et sa durée de vie lui est considérablement supérieure.

« Situé dans le quartier financier du Zuidas à Amsterdam, EDGE Olympic est le premier d’une nouvelle génération de bâtiments de bureaux développés par EDGE Technologies. Grâce à l’utilisation de technologies de pointe, nous nous engageons résolument en faveur du bien-être de l’utilisateur, et de l’environnement. Nous avons choisi le sèche-mains Dyson Airblade Wash+Dry pour les espaces sanitaires, ce qui nous permet de réduire nos émissions de CO2 de près de 80 %. » - Erik Ubels, CTO EDGE Technologies

L’îlot de lavage central dans les espaces sanitaires a été spécialement conçu pour être équipé du sèche-mains Dyson Airblade Wash+Dry. En plus d’un design compact qui permet aux utilisateurs de se laver et de se sécher les mains directement au-dessus du lavabo, le robinet de séchage a été conçu pour réduire au maximum l’impact sur l’environnement. Son contrôle par capteurs permet d’économiser jusqu’à 80 % d’eau par rapport aux robinets traditionnels.

Rapidité et efficacité
14 secondes suffisent pour se sécher les mains. Grâce à ce temps de séchage rapide combiné à une ingénierie efficace, le sèche-mains Dyson Airblade Wash+Dry émet jusqu’à 80 % de CO2 en moins par cycle de séchage que les essuie-mains en papier, et jusqu’à 76 % de moins que les sèche-mains conventionnels.

Propreté et hygiène
L’air est épuré par des filtres HEPA, qui retiennent 99,95 % des particules de la taille d’une bactérie. Avec cette solution contrôlée par capteurs qui fonctionne sans contact, l’utilisateur n’a plus besoin de toucher le robinet. En outre, les mains étant séchées au-dessus du lavabo, on évite que des gouttes d’eau ne tombent sur le sol et que des essuie-mains en papier traînent un peu partout.
04-07-2019