Accueil » News » Le rapport à l’hygiène évolue au sein des bureaux

Le rapport à l’hygiène évolue au sein des bureaux



À l’initiative de Tork, une récente étude note l’évolution constante des espaces de travail. Ces trois dernières années, plus de 60% des bureaux ont en effet été rénovés ou transformés. Si ces changements impactent la manière dont nous travaillons, il en va de même sur notre rapport face à l’hygiène au travail.
Une série d’interview avec des professionnels du secteur ainsi qu’un sondage mené auprès de 8 000 employés de bureau travaillant dans des villes du monde entier ont mis en avant trois tendances : les environnements de bureaux deviennent plus intelligents, durables mais également flexibles.
42 % des travailleurs s’inquiètent occasionnellement de l’état de propreté d’un lieu de travail après le passage d’un collègue. Plus d’une personne sur deux craint même d’être contaminée par des collègues malades. Sur base de ce constat, Tork suggère des changements sur les lieux de travail pour accompagner cette évolution dans les secteurs de la gestion des installations et du nettoyage mais également dans les espaces ouverts. « Les bureaux traditionnels ont changé ces dernières années. Il est essentiel de cartographier cette évolution pour développer des produits hygiéniques modernes, par exemple en mettant à disposition – de façon proactive – des produits hygiéniques tels qu’un gel désinfectant pour les mains ou des lingettes pour nettoyer les claviers ou la surface de travail des tables », explique Renée Remijnse, marketing manager chez Tork Benelux.

Le besoin d’évasion sociale
Aujourd’hui, il est de plus en plus facile de nouer des contacts au bureau. Bien que la plupart des travailleurs n’éprouve généralement aucune difficulté à partager un espace de travail, bon nombre préféreraient travailler dans un environnement plus calme et silencieux. Les espaces fermés tels que les zones de réflexion, les salles de réunion et les toilettes deviennent progressivement des lieux d’évasion sociale. Dans ce contexte, certains endroits – auxquels nous ne penserions pas d’emblée – peuvent jouer un double rôle, comme le font par exemple les toilettes. « Elles offrent un moment rien qu’à soi mais permettent aussi d’appeler sa famille ou de bavarder avec un collègue qu’on apprécie », soulève Renée Remijnse. Le design et le confort de ces endroits gagnent dès lors en importance, mais ce facteur « social » doit aussi être pris en compte par les équipes de gestion des installations. « En disposant de données en temps réel sur le stock des distributeurs, il est possible d’assurer un nettoyage à la demande et ainsi de veiller à ce que les espaces très utilisés restent en permanence propres et frais », explique Renée Remijnse.
Raphael Pèrez
15-06-2016