Accueil » News » Un nouveau quartier général pour Wilkhahn en Belgique

Un nouveau quartier général pour Wilkhahn en Belgique

Photo: Koelnmesse
[+] Photo: Koelnmesse

De nombreuses années après avoir pris ses quartiers dans un très bel immeuble historique, ‘The Lofthouse’ au n° 7 de l'avenue Oude Leeuwenrui à Anvers, Wilkhahn a déménagé vers le sud de la métropole. Le 16 mars dernier eut lieu l'inauguration festive de son nouveau quartier général, au n° 262 de la Lange Lozanastraat.
Kristel Serroyen, General manager de Wilkhahn Belgique : « Nous cherchions un immeuble mieux adapté à nos besoins actuels. L'accessibilité fut un autre critère déterminant. Appelée à demeurer un chantier pour de longues années encore, la partie septentrionale de la ville est, de ce fait, difficilement accessible pour le personnel des agglomérations bruxelloise et gantoise ».
Le nouvel immeuble donne aussi plus d'ouverture et de visibilité au programme actuel de Wilkhahn, qui se concentre sur l'ergonomie et l'aménagement des salles de réunion. « Nous nous considérons nous-mêmes comme un acteur de niche, mais nous sommes fiers des avancées que nous avons enregistrées en matière d'assise 3D ergonomique ».
Lors de la dernière édition Orgatec en date, Wilkhahn a dévoilé de nombreuses nouveautés caractérisées par ses vertus habituelles, et notamment des prix très accessibles. On se souvient par exemple de ‘mAx’, du designer Andreas Störiko. Ce système de tablette rabattable universelle, facile à employer, est des plus esthétiques. ‘Conçu par jehs+laub, ‘Occo’est une attrayante gamme de tables et de chaises qui se marient de multiples façons pour aménager les salles de réunion et cafétérias. Les chaises, en un seul tenant, sont le gage d'un très haut niveau de confort. Mais l'article plus en vue était sans doute ‘PrintStool One‘, sorti du cerveau de Thorsten Franck. Il s'agit d'un pouf réactif, fabriqué avec une imprimante 3D - c'est apparemment une primeur mondiale. Sa structure tridimensionnelle bien étudiée conjugue un emploi réduit de matériaux et une grande capacité de support (jusque 100 kg). Le matériau utilisé par cette imprimante 3D est la lignine, une substance dérivée du bois, 100 % biodégradable et renouvelable: c'est de nouveau un choix avant-gardiste.

Une histoire sur 11 décennies
Friedrich Hahne et Christian Wilkening ont ouvert une première usine de chaises à proximité de Hanovre en 1907. Le nom Wilkhahn est la conjonction de leurs noms de famille respectifs. Leurs fils ont repris l'usine en 1946 avant de nouer des contacts avec des créateurs comme Georg Leowald et Herbert Hirche, qui avaient poursuivi la célèbre tradition du Bauhaus. Cela marqua les fondements de la percée internationale et du succès de l'entreprise par le biais du design. La collaboration avec des grands designers s'intensifia d'ailleurs dans les années 50. Wilkhahn est considéré comme l'un des pionniers allemands au niveau du design industriel et de l'emploi expérimental des matériaux, débouchant sur le langage esthétique hors du commun.
Dans les années 70 du siècle dernier, la marque s'est concentrée sur la gestion du design tandis que ses chaises de bureau Serie 232, imaginées par Wilhelm Ritz, forgeaient sa réussite dans les sphères bureautiques.
Les études d'ergonomie poussées et de nombreux tests ont donné vie à la notion de "assise mobile", incarnée par la série FS de chaises de bureau portant la griffe de Klaus Franck et Werner Sauer. Toujours commercialisée, cette série s'est vendue à plus de deux millions d'exemplaires dans le monde.
En 1993 sortait une nouvelle usine, considérée dans le monde entier comme faisant autorité en matière de construction esthétique et écologique. Deux ans plus tard était présentée la chaise de bureau ‘Picto’, un article entièrement démontable fabriqué à partir d'éléments recyclables. Ce fut d'ailleurs la première chaise du bureau à décrocher le label écologique de l'institut néerlandais Nederlandse ‘Stichting Milieukeur’.

La célébration du centième anniversaire, voici 10 ans, fut l'occasion de publier un manuel pour l'aménagement des espaces de réunion et de communication.
2009 marqua la naissance de la collection des chaises de bureau ON, fruit de cinq ans d'études et de développement auxquelles contribua la haute école en sciences sportives de Cologne. Ce chaise est caractérisée par une cinématique tridimensionnelle, innovante et d'ailleurs brevetée, stimulant le corps à bouger alors qu'il reste en parfait équilibre dans chaque position.
Depuis 2012, plus de 50 % des besoins en énergie de l'usine proviennent de sources renouvelables.
Eduard Codde
18-04-2017