FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » La naissance d'un géant mondial des services aux entreprises n’aura pas lieu.

La naissance d'un géant mondial des services aux entreprises n’aura pas lieu.

Jeff Gravenhorst, CEO ISS Holdings (à gauche)et Nick Buckles CEO G4S
Jeff Gravenhorst, CEO ISS Holdings (à gauche)et Nick Buckles CEO G4S

Dans le monde facilitaire, ce devait être la plus importante acquisition au niveau international. Le 17 octobre dernier, le groupe britannique G4S, essentiellement connu pour son offre diversifiée de services de gardiennage et de surveillance, dévoilait son projet d’acquérir le groupe danois ISS, prestataire de référence pour les services multidisciplinaires dans l’univers du facility management. L’acquisition représentait une transaction de 5,94 milliards d’euros. L’intégration du groupe ISS au sein de G4S aurait donné naissance à un géant mondial des services aux entreprises, employant plus d'un million de personnes, actif dans 130 pays. Le chiffre d’affaires cumulé aurait atteint 18,2 milliards d’euros et selon G4S, aurait pu, suite à la fusion générer une économie annuelle de 114 millions d’euros à l’horizon 2014.

A l’annonce de cette fusion, le 17 octobre, les marchés financiers furent peu enthousiastes car l’action de G4S baissa de 16,5 % le jour même. 15 jours plus tard, face à l'opposition de certains actionnaires de G4S, dont le fonds Parvus Asset Management, le groupe G4S renonçait à cette acquisition qui, dans un environnement économique chahuté, nécessitait une augmentation de capital de 2,15 milliards d’euros.

Face à cette décision, les propriétaires actuels d’ISS, le spécialiste suédois du capital-investissement EQT et la banque d’affaires Goldman Sachs envisageraient à nouveau une entrée en bourse. Cette introduction en bourse d’ISS avait déjà été planifiée au mois de mars de cette année mais annulée en raison des mauvaises conditions de marché.
Didier Van Den Eynde
08-11-2011