FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Intérêt croissant des belges pour la voiture électrique

Intérêt croissant des belges pour la voiture électrique



Deloitte a réalisé sa grande enquête annuelle sondant les attentes des usagers en ce qui concerne leur voiture. De septembre à octobre 2019, Deloitte a interrogé plus de 35.000 personnes dans 20 pays différents dont près de 1.300 belges. L’objectif de cette étude est de permettre aux entreprises d’orienter leur ‘car policy’ avec un choix des véhicules prenant en compte tant l’évolution et les innovations du marché automobile que les attentes des usagers.

Le moteur thermique cède du terrain
Les résultats du sondage font ressortir que presque 29% des belges souhaitent que leur prochain véhicule soit équipé d’un moteur électrique hybride. 9% opteraient pour un véhicule 100 % électrique, sur batterie. Alors qu’ils étaient 64 % en 2018 à opter pour un véhicule à essence/diesel, ils ne sont plus que 52 % en 2020, un usager sur cinq à donc changé d’avis en un an. 10% opteraient pour un véhicule au gaz (CNG et hydrogène).

La proportion des personnes interrogées en Belgique qui opteraient pour un véhicule hybride (moteur thermique et électrique) est a relativiser compte tenu du régime fiscal Belge qui a été modifié le 1er janvier pour corriger les abus fiscaux dû aux faux véhicules hybrides.

__________________________________________________________

Lire à ce sujet [Correction fiscale pour les 'fausses-hybrides' ]
___________________________________________________________

Motivations et freins
Le choix d’un véhicule électrique serait pour 38 % motivé par un choix écologique (faible taux d’émission) ainsi qu’économique car le coût d’utilisation serait moindre.
Les principaux freins à l’acquisition :
- une autonomie qui reste trop limitée (26%)
(et pourtant, selon Deloitte, le Belge moyen ne parcourt que 39,5 km par jour)
-le manque d’infrastructure de recharge (25%)
-le coût d’investissement (21%)
-les problèmes liés à la batterie (13% aujourd’hui contre 5% en 2018)
-le temps de charge (12%)

A noter que le consommateur belge est prêt à patienter 1 heure pour une charge complète des batteries d’un véhicule 100% électrique. Ils ne sont que 14% à souhaiter que la batterie se recharge en moins de 10 minutes.

Mobilité multimodale
Même si nos principales villes disposent d’une large offre de transports publics performants et de solutions alternatives de mobilité partagées, seuls 25 % des usagers interrogés utilisent chaque semaine différents moyens de transports pour leurs déplacements. Un des raisons est entre autres que la mobilité à l’extérieur des villes se conçoit souvent difficilement sans un véhicule !

Source : Deloitte Global Automotive Consumer Survey 2020 | Link2Fleet
Didier Van Den Eynde
19-03-2020