Accueil » News » L'illusion du bonheur au travail

L'illusion du bonheur au travail

Aurélien Herquel
Aurélien Herquel

À l'heure où les travailleurs sont en quête de sens et les employeurs en quête de moyens pour conserver leurs talents, le « bonheur au travail » semble dominer les discussions. S’il n’est pas rapidement remis en cause, ce paradigme risque hélas de faire beaucoup de dégâts.
Par nature, peu d’entre nous accepteront d’emblée que l’organisation constitue le lieu où chacun trouvera le bonheur. En revanche, chacun peut accepter qu’il soit tout à fait possible de trouver une source d’épanouissement dans le travail. Cet épanouissement est le résultat des efforts menés par les travailleurs, les managers et les gestionnaires des ressources humaines. L'entreprise peut aider ses employés – mais seulement avec le consentement de ces derniers – à trouver cet épanouissement qui leur permettra de grandir, de montrer leurs capacités et de respecter leurs valeurs au sein de l'effort collectif. Cet épanouissement sera alors pleinement bénéfique à l’entreprise, à l'économie et à la société au sens large.

L’illusion du bonheur
Le message véhiculé par les promoteurs du «bonheur au travail» est tout autre: pour ces derniers, l’employé peut – voire doit – trouver SON bonheur au travail. Poussés par ces commerciaux du bonheur « clé sur porte », les entreprises organisent aujourd’hui des formations pour transformer les managers en «gentils managers», sorte d’animateurs bienfaisants au service du bonheur des employés. Mais le rôle des managers est-il vraiment d’être «gentils»? Par extension, l'entreprise a-t-elle vocation à rendre ses employés heureux?
Dans le flux d’une mondialisation de plus en plus rapide, une entreprise doit vivre, progresser, investir. En ces temps d’automatisation et de main-d’œuvre bon marché, investir dans l'humain est aujourd’hui indispensable pour permettre aux entreprises d’acquérir et de conserver un avantage compétitif. Mais pas n'importe comment. Certes les organisations ont bien conscience que quelque chose doit être fait à travers des programmes de RSE. ou autres mais force est de constater que peindre une 2 CV en rouge n’en a jamais fait une Ferrari. Une couche de « bonheur au travail » ne remplacera jamais les valeurs et la culture d’une entreprise dynamique centrée à la fois sur ses objectifs et sur l’épanouissement de ses collaborateurs.

Dissonance à tous les étages
Par ailleurs, ce message de « bonheur au travail » risque de s’avérer davantage contreproductif que bénéfique voire destructeur. Des études récentes, américaines de surcroit, montrent d’ailleurs l’effet quasi nul des happy manager au sein des organisations et annoncent déjà la fin de l’âge d’or du « Happy » dans l’organisation.

Changer, mais dans le bon sens
L'attitude des organisations doit changer. Le constat est clair! Elles doivent incarner des valeurs fortes, et leurs managers doivent vivre ces valeurs et les transcrire au quotidien dans leurs choix et dans leurs actes. L’humain doit aujourd’hui reprendre sa place au centre de l’organisation et surtout évoluer en symbiose avec celle-ci. Mais attention! Contrairement à ce que d’aucuns essaient de nous faire croire, «cool» ne veut pas dire «humain».

Hu-Man, label au service du management et des salariés.
La philosophie de Hu-Man est tout autre. Il n'est nullement question de bonheur au travail, mais bien d'épanouissement. Nous le constatons chaque jour: les raisons telles que le manque d'écoute, les faibles opportunités d'évolution au sein de l'organisation ou encore le déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle amènent inexorablement à la frustration, et parfois même au suicide. A travers l’application de ses dix principes pour les Grandes Entreprises, sept pour les PMEs et administrations Hu-Man tend à devenir, dans un premier temps, un label référence en Europe pour les organisations qui désirent atteindre leur objectifs de croissance tout en participant à l’épanouissement de ses salariés et ainsi véhiculer que performance et humanisme peuvent non seulement coexister mais surtout vivre ensemble.

Aurélien Herquel
Auteur du livre "Human, promesse d'une croissance réussie"
info@hu-man.be

Les 10 principes Hu-Man sont:
Connaitre ses équipes
Performance humaine
Faire la différence
Grandir ensemble
On reçoit ce que l’on donne
Partager ses expériences positives
La parité compte
L’égalité paie
Une chance pour tous
Investir dans l’humain
Plus d'informations : www.hu-man.eu