Accueil » News » Feu vert pour des prestations de sécurité par Sodexo

Feu vert pour des prestations de sécurité par Sodexo

Marc Willems, Directeur général Sodexo Belgium Security Services
[+] Marc Willems, Directeur général Sodexo Belgium Security Services

Il y a un peu plus d’un an, l’entreprise Sodexo annonçait son intention d’étendre la palette de son offre de services avec des activités de gardiennage. De par la loi Jambon relative à la sécurité privée, tout prestataire dans ce domaine doit être agréé par le SPF Intérieur. Agréation reçue par Sodexo en automne dernier pour trois des treize métiers de la sécurité concernés par cette loi : le gardiennage statique (agents sur site) et mobile (patrouilles), ainsi que la protection rapprochée des personnes (bodyguarding). La loi oblige également que ces activités soient exercées dans une entité juridique distincte. Sodexo Belgium Security Services a donc été créée. Leurs activités ont débutés fin de l’année passée et le 1er avril 2018 marquait le démarrage d’un contrat cadre chez Janssen Farmaceutica (groupe Johnson & Johnson) mettant à l’emploi pour ce client près de 50 collaborateurs de Sodexo Belgium Security Services.

Stratégie de marché
La création de cette nouvelle entité a pour but premier de répondre à une demande existante du portefeuille de clients existants du groupe Sodexo et ce pas uniquement en Belgique. Opérant dans 80 pays, le groupe Sodexo négocie régulièrement des contrats multi-services couvrant plusieurs pays. Dans un premier temps c’est uniquement dans le cadre d’une offre multi-services que les activités de sécurité seront proposées. Des services de sécurité complémentaires à ceux de restauration, services d'entretien technique, de nettoyage, de réception et conciergerie prestés pour un même client. Dans le groupe, ces services de sécurité étaient déjà proposés dans une quarantaine de pays dont des pays limitrophes à la Belgique ; en France, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. La Belgique pourra donc bénéficier de cette expérience. Tout autant que de l’expérience de Marc Willems, nommé Directeur général de Sodexo Belgium Security Services.

Synergies de contrat multi-services
Marc Willems a travaillé 22 ans pour le Groupe G4S, leader en Belgique en matière de prestations de services de sécurité mais pas seulement en matière de gardiennage mais aussi pour d’autre métiers de la sécurité comme le transport de fond, la sécurité technique (caméras de surveillance) ou encore la sécurité lors d’évènements. Marc Willems a été actif en tant qu’ Operations Director et Business Unit Direct Major Accounts pour G4S Belgique, et ces 5 dernières années en tant qu’administrateur délégué de G4S Luxembourg. Interrogé sur les ambitions de la nouvelle entité de Sodexo, Marc Willems explique « Notre approche est différente de celle des sociétés de sécurité classiques. La stratégie de Sodexo est de proposer ces prestations de sécurité principalement dans le cadre de prestations facilitaires multi-services. Dans ce cadre nous pourrons dégager des synergies qui permettront d’optimiser les prestations et leur coût. Les synergies ne se feront pas au niveau du personnel qui travaille sur site pour d’autres prestations de services (restauration, nettoyage, accueil, … car, de par la loi, les agents de sécurité doivent être accrédités et ne peuvent pas effectuer des prestations d’une autre nature. Les synergies seront à trouver dans une gestion administrative intégrée; les frais de gestion des différentes prestations pouvant être mutualisés et partagés.»

Concurrence
De par cette approche Sodexo Security Services sera donc plus en compétition avec des groupes de prestations facilitaires multiples comme ISS, ainsi que Facilicom et leur filiale Trigion, et non des ‘singel service provider’ comme G4S. A la différence par rapport au groupe ISS en Belgique que Sodexo security services n’entend pas sous-traiter à d’autres entreprises les prestations de gardiennage, même si la loi les y autorise. Et Marc Willems d’insister « par rapport à une offre concurrente, notre ‘footprint’ est souvent plus large car nous négocions des contrats paneuropéens pour plusieurs pays ».

Marc Willems a fixé un objectif ambitieux pour l’entreprise, atteindre un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros d’ici deux ans avec à la clé la création de plusieurs centaines d’emplois pour atteindre 300 à 400 personnes dans quelques années, et positionner l’entreprise dans le Top 5 du secteur.
Didier Van Den Eynde
02-07-2018