FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Une plateforme centralisée garantit une gestion optimale du chauffage à la VUB

Une plateforme centralisée garantit une gestion optimale du chauffage à la VUB



L’installation d’une plateforme de gestion centrale avec un logiciel innovant dans le cloud a permis à la Vrije Universiteit Brussel d’optimiser tout son réseau de chaleur. Ce qui n’était pas une sinécure, car la VUB s’étend sur trois campus et plusieurs bâtiments connexes.

Le réseau de chaleur initial de la VUB a été conçu pour un circuit classique et était basé sur des températures élevées. Or, l’accord de Paris sur le climat a contraint l’institution à privilégier un chauffage durable, donc à basse température. Lors de cette transformation, les méthodes de calcul traditionnelles ne fonctionnaient pas.

La technologie de la start-up anversoise Hysopt, une spin-off de l’Université d’Anvers, a apporté la solution. La jeune entreprise développe des logiciels de conception et de simulation innovants destinés à optimiser les flux d’énergie transportés par l’eau pour le chauffage et le refroidissement. Ces solutions offrent la possibilité de perfectionner des installations de chauffage, de ventilation et de refroidissement de grands bâtiments.

Plateforme unique
«La VUB a des campus à Etterbeek, Jette et Gooik», souligne Peter Van Roosbroeck, CEO d’Hysopt. «Sans oublier des bâtiments secondaires répartis dans toute la région bruxelloise. Nous avons installé une plateforme centrale qui effectue tous les calculs nécessaires pour un réseau de chaleur complexe.»

Le logiciel cloud d’Hysopt donne à l’utilisateur une meilleure idée des performances de l’installation et, via un simple navigateur, plusieurs possibilités de prévision, de simulation et d’optimisation. Le client peut ainsi réaliser des économies considérables et accroître le confort, la qualité et la durabilité de son installation. On peut également partager les modèles avec des partenaires et des services internes.

Services publics et villes
L’installation de la plateforme et des logiciels correspondants a exigé un investissement de 600.000 euros. Le bureau d’études PM Group a d’abord passé au crible le réseau de chaleur existant. Engie Cofely a mis en œuvre les travaux d’adaptation et vérifié les économies d’énergie. Celles-ci s’élèvent à 300.000 euros par an. Autrement dit, l’investissement sera amorti en à peine deux ans.

«Avec notre solution, des services publics et des villes ont toutes les cartes en main pour atteindre leurs objectifs climatiques», poursuit Peter Van Roosbroeck. «On peut parfaitement reproduire ailleurs la technologie que nous avons appliquée à la VUB. Nous l’avons d’ailleurs déployée sur plus d’une centaine d’autres installations. Lorsque nous intervenons dans la conception et la gestion du chauffage et du refroidissement, nous réduisons les dépenses d’énergie et les émissions de CO2 de 30% en moyenne.»

Bonne pratique de gestion énergétique intelligente
Le projet pilote Hysopt est un des 50 projets nominés pour les Belfius Smart Belgium Awards 2018. Il concoure pour un Smart Company Award, un des 5 trophées qui sera décerné le 24 avril prochain lors d’une soirée festive. Cette élection est une organisation de Belfius en collaboration avec Mediafin. Elle a comme objectif de mettre en lumière les innovations et bonne pratiques de gestion des organismes du secteur public et social (parmi lesquels les autorités locales, les CPAS, les entreprises, les instituts de recherche, les intercommunales, les écoles, les hôpitaux et les maisons de repos, les centres de soins et les ONG), ainsi que des entreprises qui collaborent avec ces organismes. Ces innovations et bonnes pratiques doivent être relatives à un de ces 8 domaines d’activité : mobilité, énergie, enseignement, économie circulaire, environnement, urbanisme, santé et prévention, services smart city.

Découvrez les 49 autres projets nominés via https://smartbelgium.belfius.be/fr/nomines-2018/