FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Comment vérifier si le fonctionnaire qui gère votre dossier est au travail ?

Comment vérifier si le fonctionnaire qui gère votre dossier est au travail ?



Un simple coup d’œil sur une application web suffit. Du moins en Inde, où le gouvernement a pris des mesures assez radicales pour inciter ses « babus » - le surnom local des fonctionnaires – à la ponctualité.
Car les fonctionnaires indiens ont la réputation d’en prendre fort à leur aise avec les heures de présence au bureau. Pour y remédier, le gouvernement central a mis en place le « Biometric Attendance System » (BAS), un procédé électronique de pointage assorti d’une lecture biométrique et d’une pression psychologique par le contrôle social. Et c’est sur ce dernier point qui repose l’innovation du système.
Concrètement, en prenant son service, le fonctionnaire saisit son numéro unique « Aadhaar » – l’équivalent de notre « numéro national » – sur un clavier puis authentifie son identité sur un lecteur d’empreintes digitales. Le clavier et le lecteur sont situés à l’entrée du bâtiment et les fonctionnaires de plus haut niveau peuvent pointer sur leur propre ordinateur. Jusque là rien que de très banal.
Ce qui l’est moins, c’est que les données issues de ce pointage sont publiées en temps réel sur un site web ouvert à tous. Le public peut ainsi vérifier à tout moment que « ses » fonctionnaires sont à la tâche. Ce qui permet à chacun de se rassurer – ou non – sur l’état d’avancement de son dossier. Un peu intrusif peut-être, mais la perception de la vie privée et la notion de service public sont des concepts sociologiquement construits… et ils peuvent donc être perçus différemment selon les cultures.
L’interface web évoque le look and feel de Google Analytics, détaille notamment les heures d'arrivée (en majorité entre 9 et 10 heures du matin), les statistiques par organisation, et bien entendu les présences individuelles de chaque agent de l’État.
Actuellement 148 administrations du gouvernement central totalisant plus de 50.000 « babus » ont été enregistrés dans le BAS. Même les services du Premier ministre, obligés de montrer le bon exemple, sont enrôlés. Et l’idée fait son chemin dans les administrations des États fédérés de cette république fédérale. Récemment dans l’État d’Uttarakhand, au nord de l’Inde, la Haute Cour a tranché un litige en cours et ordonné le pointage biométrique pour les enseignants de 70 lycées, dont le niveau d’absentéisme en venait à « menacer la qualité de l’enseignement ».
En tout cas, il semble que les résultats escomptés soient atteints. Mais même si dorénavant la majorité des fonctionnaires sont présents, il restera encore au gouvernement du premier ministre Narendra Modi à trouver un remède au « présentéisme », fléau pire que l’absentéisme, puisqu’il consiste à être effectivement à son poste mais à n’y pas faire grand-chose pour autant…
Au moment de rédiger ces lignes l’URL http://attendance.gov.in était aux abonnés… absents. Peut-être victime de son succès ? Ou d’un peu de mauvaise volonté ? Les informaticiens chargés de la maintenance sont probablement eux aussi des agents de l’État. Mais « Honni soit qui mal y pense » et rappelons-nous plutôt que सत्यमेव जयते, satyameva jayate « Seule la vérité triomphe » - la devise de l’Inde.
Patrick Bartholome
06-01-2015