FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Inauguration de la prison de Leuze-en-Hainaut

Inauguration de la prison de Leuze-en-Hainaut

Le 20 mai 2014, la nouvelle prison de Leuze-en-Hainaut a été officiellement inaugurée. Il s’agit d’un des projets de nouvelle construction compris dans le master plan du SPF Justice afin d’aller dans le sens d’une nouvelle infrastructure pénitentiaire plus humaine. Pour rendre supportables les coûts élevés - mais nécessaires - liés aux nouveaux projets de construction, des partenaires privés ont été recherchés dans le but de créer un Partenariat Public Privé (PPP).

La Régie des Bâtiments est intervenue en tant que maître d’œuvre. Elle s’assure que le timing soit respecté, que les travaux soient bien réalisés conformément au cahier des charges et traduit les désidératas et exigences du SPF Justice en actions concrètes.
Pour la conception, la construction, le financement et l’entretien (DBFM : Design, Build, Finance et Maintenance), il sera fait appel à un partenaire privé au cours des 25 prochaines années. Ceci implique que le partenaire privé se charge des coûts liés au bâtiment (TVAC), du financement et de la maintenance du projet. Tout au long de ces 25 ans, la Régie des Bâtiments paie une ‘indemnité de disponibilité’ au consortium. A l’échéance du contrat, l’Etat belge devient propriétaire du bâtiment.

Christine d’Hont, Directrice de l’Etablissement de Leuze en Hainaut : « La Régie des Bâtiments et le SPF Justice ont organisé un concours ouverts à des consortiums composés de bureaux d’études, d’entrepreneurs de construction, de financiers et de sociétés de maintenance. En ce qui concerne Leuze, douze consortiums ont déposé leur candidature. La nouvelle approche PPP pour les nouvelles constructions de Beveren, Marche-en-Famenne et Leuze-en-Hainaut ont valu à la Régie des Bâtiments un PPP Award en 2013. »
Le consortium PPP retenu est FPR Leuze, regroupant les entreprises Cordeel, Cofinimmo et Willemen. Dès le parachèvement des bâtiments, Cofinimmo aura la qualité de responsable final Finance & Maintenance. La maintenance, les soft & hard services ainsi que le monitoring et le facility management sont confiés à Facilicom Facility Solutions et ses filiales Prorest Catering, Gom Cleaning et Dalkia.
La nouvelle prison de Leuze-en-Hainaut pourra accueillir 300 détenus masculins et 12 détenus féminins.

Prison nouvelle génération
L’humain et l’environnement sont au cœur du développement et de l’exploitation de la prison, ce qui influence positivement le comportement des détenus et par conséquence la sécurité. Le complexe pénitencier a été construit sur base de déplacements ouverts et de courte durée mais aussi d’entités bien distinctes. La qualité de vie et de travail s’impose comme toute aussi importante pour les détenus que pour le personnel.
« ‘Maintenance’ porte ici sur l’entretien à long terme, l’entretien technique, le catering, le nettoyage, le linge (blanchisserie), l’entretien des espaces verts sur les 14 ha du site, l’entretien des bâtiments en ce compris le facility management et le monitoring de tous les services », explique Christine D’Hont. « L’entretien des bâtiments signifie que le fonctionnement des installations, y compris les systèmes safety & security, doit être assuré. La sécurisation proprement dite est la tâche de notre personnel, c’est leur core-business ! »
A Leuze, l’effectif propre compte 265 collaborateurs, dont deux tiers proviennent de quatre autres prisons. Spécifique de l’administration pénitentiaire : une fonction doit être remplie par quatre personnes pour pouvoir assurer une permanence 7/7 et 24/24. Rien que pour Leuze, cela représente déjà 220 geôliers ! « Le contact humain entre les détenus et les geôliers est essentiel pour la sécurité au sein d’un établissement pénitentiaire », souligne Christine D’Hont.
Le complexe dispose également de manufactures, d’une cuisine, d’un centre d’accueil et d’admission, de salles de sport, d’espaces pour le personnel (réfectoire, sport, fitness, etc.) en de divers locaux techniques. La durabilité a fait l’objet d’une grande attention lors de la conception du projet : la valeur globale d’isolation est de 30 K, avec un niveau E de 60. L’ambition est de tendre vers une neutralité énergétique et le projet répond aux critères de la certification BREEAM.
Kim Verhegge
26-05-2014


 Lire l'article paru dans Profacility