FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Le QR code, ou comment rendre l’imprimé interactif

Le QR code, ou comment rendre l’imprimé interactif

Ce QR Code vous mène à la page mobile de Profacility http://m.profacility.be
Ce QR Code vous mène à la page mobile de Profacility http://m.profacility.be

L’étrange schéma que vous voyez ci-contre (logo géométrique ? art psychédélique ? nouvelle version plus perverse du sudoku ?) commence à fleurir ici et là en Europe. Une variante apparaît discrètement sur certaines de nos factures d’électricité. Au Japon il fait fureur depuis 2003 : sur les emballages de biens de consommation, sur les tickets d’entrée de toutes sortes, sur les affiches de spectacle, sur les pierres tombales (!), en sucre sur les pâtisseries, en tricot sur les écharpes, en tatouage, en impression sur la porcelaine… une vraie folie. Est-ce pour autant le dernier gadget à la mode, aussi futile et fugace que les autres ? Certainement pas. Il s’agit d’une invention qui n’est pas toute récente mais qui a rencontré un autre phénomène de société : le smartphone. Ensemble, ils créent les conditions de possibilité d’une interactivité totale avec notre milieu, la possibilité d’inclure un hyperlien dans n’importe quoi, de rendre les objets et le monde « cliquables ».

Un code barre-amélioré
Techniquement, le QR code (pour Quick Response) est un code-barres amélioré, bi-dimensionnel. Contrairement au code-barres classique qui ne peut contenir que quelques chiffres, le QR code peut contenir au choix, un texte libre de 1700 signes (cet article en compte 4250), un sms, un numéro de téléphone, une V-Card, le texte d’un e-mail ou une URL. La lecture d’un tel code se fait au moyen de l’appareil photo de n’importe quel smartphone sur lequel on a installé une application capable d’interpréter un QR code. Ces applications sont disponibles gratuitement en téléchargement pour un nombre croissant de téléphones.

Concrètement ?
En présence d’un QR code, il suffit de le viser avec son smartphone :
- si c’est un texte libre, il apparaîtra immédiatement dans la fenêtre d’une application de lecture de notes
- si c’est un sms, l’application le détecte et copie le texte dans le logiciel d’envoi de sms ; il ne reste plus qu’à taper le numéro du destinataire
- si c’est un numéro de téléphone, le smartphone l’affiche et il ne reste plus qu’à pousser sur la touche d’appel
- si c’est une v-card, une fiche pré-remplie s’ouvre, qu’il suffit d’enregistrer
- si c’est un-mail, il s’ouvre déjà composé et il suffit d’ajouter l’adresse du destinataire
- enfin, si c’est une URL, le navigateur du smartphone ouvre la page web correspondante, du moins s’il est connecté au réseau.

La dernière application est sans doute la plus intéressante. Elle permet d’allier n’importe quel objet sur lequel il est possible d’imprimer un QR code avec une page web unique. Et pour créer chaque code unique, des « QR code generators » gratuits sont disponibles partout sur le web (ex. : www.the2dcode.com/qr-code-generator).
Dans le Soir, Massimo D’Angelo, un des vice-présidents d’Acer Europe déclarait : « Aujourd’hui, nous sentons très bien que nous sommes à l’aube d’un véritable boom, d’une révolution de l’internet mobile. Dans quelques années, tout le monde aura un smartphone. » Et c’est vrai que l’explosion des ventes confirme cette prévision : selon Jürgen De Mesmaeker, Business Unit Manager « retail and technology » chez GfK, cité dans un article de La Libre Belgique, « De janvier à septembre 2010, les ventes ont plus que doublé, avec une progression de 111 % avec 440 000 smartphones vendus en Belgique. La progression se comprend par rapport aux 9 premiers mois de 2009 ».

« Quick Response FM »
En Facility Management, les possibilités d’ajouter de la qualité de service aux utilisateurs par le QR code et le smartphone sont infinies : qu’on pense par exemple à l’affichage d’horaires, de menus, de toute info fluctuante qui peut être mise à jour sur la page web, sans que le QR code affiché doive être modifié. Imaginons aussi la réservation de salles de réunion, affichées par QR code sur la porte de la salle, avec plages de disponibilité actualisées en temps réel, qu’on songe au marquage de tout objet, avec ses références techniques ou son mode d’emploi en PDF, à l’affichage de personnes de contact, de plans, de photos, d’itinéraires, de vidéos explicatives, etc. La seule limite sera l’imagination des facility managers. Et nous ne leur connaissons pas de bornes… (N’hésitez pas à nous faire connaître vos utilisations – nous y ferons écho.)
Patrick Bartholome
13-02-2011


 Un QR -Code Guide pour commencer (en anglais)