FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisinge-ShopContact |
  
Accueil » Bibliothèque » FMIS as a service

FMIS as a service

Koen Mees, Managing Director Freestone GROUP
L’environnement de travail du service facilitaire évolue sans cesse et par conséquent les instruments de mesure et de commande doivent s’y adapter. Aujourd’hui, trois « moteurs » dominants caractérisent la discipline facilitaire : l’outsourcing maximal des services en dehors du core business, les innovations dans le domaine des logiciels, avec un glissement des grands packs vers des applis, et un tempo élevé de renouvellement induit par le B2C.

Koen Mees, Managing Director Freestone GROUP : « Pendant longtemps, le marché B2B était innovant et représentait le moteur du progrès. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas et l’évolution – rapide – vient du B2C. Ce marché B2C n’évolue pas seulement rapidement, il se concentre aussi davantage sur la facilité d’utilisation, ce qui accroît le niveau d’acceptation. La taille du marché B2C permet des développements aussi rapides que profonds et multiples. » De ce fait, le fossé entre le B2B, plutôt petit et spécialisé, et le B2C s’accroît. Le B2B se développe sur la base de la théorie et du « monde idéal », tandis que le B2C veut connaître rapidement le succès et percer sur un marché très compétitif. Koen Mees établit la comparaison suivante : « Le B2B vise le développement d’une Rolls-Royce, le meilleur produit, le seul champion. Hélas, il passe souvent à côté de son objectif. On imagine une boîte de construction complexe, mais qui n’est pas prête à être utilisée. »

Le temps des Applis
Koen Mees voit le « grand » FMIS tel qu’on le connaît aujourd’hui se muer en un paysage d’applications avec de petites applications très ciblées qui offrent des solutions très concrètes pour la problématique spécifique de chaque organisation. Il explique : « La critique la plus entendue est qu’il manque un reporting de management utilisable en pratique à moins d’avoir préalablement encodé minutieusement des quantités énormes de données. Cela prend du temps et coûte par conséquent cher, ce qui entre en contradiction avec la pression permanente sur les coûts propre au facility management. » Les applis se concentrent sur un objectif spécifique et apportent ainsi une solution.


... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article  ... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article


03/01/2016
ICT et Télécom - Facility Management
 



News en bref
Combattre l' insatisfaction de 51% des travailleurs en Belgique
| 12/11/2018
Le gaz, solution partielle pour combler le déficit de production d’électricité en Belgique ?
| 08/11/2018
36e Facility Night
| 07/11/2018
Mobil’idées à la RTBF pour faire évoluer les comportements
| 05/11/2018
GIROFLEX lie son futur à celui du groupe FLOKK
| 02/11/2018

Voir toutes les news