Accueil » Bibliothèque » Interpréter la durabilité dans la construction et la rénovation

Interpréter la durabilité dans la construction et la rénovation

En Belgique, face aux défis environnementaux et climatiques majeurs auxquels nous sommes confrontés, la région de Bruxelles-Capitale est la moins bien lotie. Ses rejets de CO2 proviennent à plus de 70 % de l’usage des bâtiments contre 40 % en moyenne européenne. Pour conscientiser et éveiller les esprits, les pouvoir publics ont pris le problème à bras-le-corps, afin d’établir un vivier évolutif de bâtiments construits ou rénovés selon les principes et fondements de la durabilité, qui servirait de référence pour le futur. Via le programme « Bâtiment exemplaire », ce sont aujourd’hui plus de 243 projets labellisés par la Région, autant d’exemples à suivre.


Avec pour objectif stratégique de développer et de réhabiliter durablement la ville et ses quartiers, la Région de Bruxelles-Capitale lançait en 2007 le programme « Bâtiment exemplaire », en encourageant la construction ou la rénovation durables de ces projets, par un soutien financier de 33 millions d’euros de subsides. Dix ans plus tard, le bilan est plus que positif. En 2007, la Région bruxelloise ne comptait pas encore de bâtiment passif. Suite aux six appels à projets pour le programme « Bâtiment exemplaire », la superficie de bâtiments passifs à Bruxelles liée à ces projets devrait atteindre 350.000 m² d’ici 2017. La totalité des projets subsidiés représentent un bâti durable de ± 621.000 m2. Ceux-ci englobent des projets de tous types : bureaux, bâtiments commerciaux ou industriels, logement collectifs, équipements collectifs (école, hôpital, crèche, maison des jeunes, salle de sport, piscine…), habitation unifamiliales… et même une serre urbaine combinant la fonction de ferme urbaine et de salle événementielle d’une capacité de 1.000 personnes. Par rapport à la totalité des 243 projets, si les bureaux et bâtiments commerciaux subsidiés sont peu nombreux (38 projets), en superficie ils se taillent la part du lion (39 %, ± 240.000 m2). Le secteur du logement est celui qui a généré le plus de projets de « bâtiments exemplaires ». Ces projets ont été présentés aussi bien par des entreprises, des promoteurs immobiliers que des particuliers et pouvoirs publics.



... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article  ... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article


27/08/2016
Bâtiments et Techniques - Energie et Environnement
 


News en bref
À l'aube d'une nouvelle identité
| 19/10/2017
Travailler plus efficacement avec moins de stress
| 19/10/2017
L'index NFC confirme une tendance à la hausse des coûts facilitaires
| 19/10/2017
Cushman & Wakefield s’offre les services d’ADMOS
| 18/10/2017
Imaginer de meilleurs espaces de travail avec NNOFCARE
| 17/10/2017

Voir toutes les news