Accueil » Bibliothèque » CAMELOT l Logement temporaire anti-vandalisme

CAMELOT l Logement temporaire anti-vandalisme

Les bâtiments temporairement inoccupés ne favorisent pas seulement le vandalisme. Ils tombent aussi automatiquement dans une spirale négative de dégradation suite à l’absence de contrôle sur le bâtiment et ses installations. Il existe pourtant une parade simple et éprouvée : l’hébergement temporaire organisé de manière professionnelle par Camelot.

Camelot propose plus de deux décennies d’expertise aux propriétaires d’immeubles provisoirement inoccupés. Après le marché néerlandais, la société s’est attaquée à la Grande-Bretagne et, voici 12 ans, à la Belgique. Les solutions Camelot bénéficient aujourd’hui de la reconnaissance et de
l’estime internationales.

Pour Camelot, la gestion professionnelle d’espaces vides consiste à permettre l’habitation temporaire de bâtiments inoccupés attendant une réaffectation. Cette solution passe par un concept d’occupation à titre précaire. Le fait que les bâtiments soient manifestement occupés écarte les vandales et visiteurs indésirables. De plus, les occupants assurent un contrôle permanent de l’état du bâtiment. Les pannes et incidents éventuels (fuite d’eau par ex.) sont aussitôt signalés, ce qui empêche une dégradation de la situation.

La longue expertise de Camelot dans l’occupation temporaire de bâtiments vides lui permet d’installer de manière stratégique des occupants dans un immeuble, de manière à garantir une protection maximale.


... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article  ... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article


28/10/2014
Sécurité & sureté - Aménagement et Workplace Design
 


News en bref
À l'aube d'une nouvelle identité
| 19/10/2017
Travailler plus efficacement avec moins de stress
| 19/10/2017
L'index NFC confirme une tendance à la hausse des coûts facilitaires
| 19/10/2017
Cushman & Wakefield s’offre les services d’ADMOS
| 18/10/2017
Imaginer de meilleurs espaces de travail avec NNOFCARE
| 17/10/2017

Voir toutes les news