Accueil » Bibliothèque » Réflexions stratégiques pour la mobilité à Bruxelles

Réflexions stratégiques pour la mobilité à Bruxelles

Les Belges n’hésitent pas à se déplacer, et cela par tous les moyens mis à leur disposition dans un pays où l’espace occupé par les infrastructures est parmi les plus élevés au monde. Avec pour conséquence un engorgement croissant des routes mais à présent aussi des transports publics qui ont atteint un niveau d’inconfort et d’irrégularité préoccupant. Le plan Iris 2 tâche d’améliorer la situation.

La Belgique est un petit pays pourtant les trajets domicile-travail y sont plus longs que chez nos voisins ; les opérateurs de transports publics ont tous quasiment doublé le nombre de personnes transportées en 10 ans, mais le nombre de voitures en circulation n’a cessé d’augmenter ; plus un opérateur public subsidié transporte de voyageurs, plus il creuse son déficit ; « les gens devraient marcher plus, on ne pourra pas transporter tout le monde », déclarait le remuant ex-patron de la STIB, Alain Flausch ; « les problèmes de mobilité ne se règlent pas uniquement avec des instruments de mobilité » estime le prof. Éric Cornelis des facultés N.D. de la Paix (Namur). Voilà une série de paradoxes qui apparaissent dès qu’on étudie les questions de mobilité et ils en illustrent la complexité.


... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article  ... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article


13/02/2012
Fleet Management - Mobility Management
 


News en bref
À l'aube d'une nouvelle identité
| 19/10/2017
Travailler plus efficacement avec moins de stress
| 19/10/2017
L'index NFC confirme une tendance à la hausse des coûts facilitaires
| 19/10/2017
Cushman & Wakefield s’offre les services d’ADMOS
| 18/10/2017
Imaginer de meilleurs espaces de travail avec NNOFCARE
| 17/10/2017

Voir toutes les news