Accueil » Bibliothèque » European Distribution Report 2009 | La Belgique maintient ses positions

European Distribution Report 2009 | La Belgique maintient ses positions

La Belgique dans son ensemble, mais aussi ses régions et ses provinces, a maintenu sa position de leader dans la troisième édition du European Distribution Report de Cushman & Wakefield. En d’autres termes, la Belgique reste le pays le plus attractif pour de nouveaux projets logistiques. Mais qu’en sera-t-il en 2020 ?

C’est la troisième fois que le courtier immobilier Cushman & Wakefield établit son classement des pays les plus attractifs pour le secteur logistique. En 2004 et en 2006, C&W avait affiné son analyse au niveau des régions et des provinces à la demande du Vlaams Instituut voor de Logistiek, et la province du Limbourg apparaissait alors en tête du classement. Deux ans plus tard, rebelote pour les provinces du Limbourg et d’Anvers, mais les provinces wallonnes de Liège et du Hainaut, ainsi que les régions françaises du Nord/Pas-de-Calais et l’Alsace avaient réduit leur retard.

Liège en numéro 1
Le classement se base sur les critères suivants, pondérés en fonction de l’intérêt que leur portent les décisionnaires d’investissement qui travaillent avec Cushman & Wakefield :
- coûts (location d’entrepôts, achat de terrains, main d’oeuvre) = 21 % du total
- systèmes de transport (efficacité des différents modes, congestion) = 29 % du total
- accessibilité aux marchés (dont l’Europe Centrale) = 29 % du total
- offre de main d’oeuvre (y compris qualification) = 9 %
- savoir-faire (en logistique, maîtrise des langues…) = 3 %
La livraison 2009 de l’étude confirme l’attractivité de la Belgique. Au niveau des régions, c’est cette fois Logistics in Wallonia qui a sponsorisé l’analyse affinée, et la province de Liège détrône le Limbourg en tête du classement. La différence (minime) entre les deux provinces s’est jouée sur des questions d’infrastructures (notamment ferroviaires) et d’accessibilité aux principaux marchés européens. Un des critères retenus est le nombre d’habitants et la masse de pouvoir d’achat accessibles en trois heures de route. Liège et le Limbourg néerlandais y sont les seules régions du Benelux à concurrencer les régions allemandes. Par contre, les régions proches des mers y perdent ce qu’elle gagnent en accessibilité au fret maritime.
Les autres atouts des régions belges restent les mêmes qu’en 2004 et 2006, à commencer par un accès excellent aux principaux marchés de consommation d’Europe et une très bonne intégration dans les réseaux de transport existants. On peut souligner à cet égard l’importance des liaisons multimodales de masse avec les principaux ports, et donc toute l’importance des grands projets d’infrastructures présents ou à venir (troisième écluse de Lanaye, Trilogiport à Liège, jonction par canal Seine-Nord pour le Hainau, la liaison Oosterweel pour Anvers et l’Ijzeren Rijn pour la province de Limbourg. La qualité et la productivité de la main d’oeuvre est le deuxième atout principal, tant sur le plan de la qualification logistique que de la maîtrise des langues.


... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article  ... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article


05/03/2010
Déménagement, Entreposage et Logistique - Immobilier
 


News en bref
À l'aube d'une nouvelle identité
| 19/10/2017
Travailler plus efficacement avec moins de stress
| 19/10/2017
L'index NFC confirme une tendance à la hausse des coûts facilitaires
| 19/10/2017
Cushman & Wakefield s’offre les services d’ADMOS
| 18/10/2017
Imaginer de meilleurs espaces de travail avec NNOFCARE
| 17/10/2017

Voir toutes les news