Accueil » Bibliothèque » Thermographie en maintenance préventive

Thermographie en maintenance préventive

La thermographie infrarouge intervient efficacement pour localiser et quantifier des déperditions énergétiques sur un bâtiment. C’est d’ailleurs une de ses applications les plus populaires. Mais en maintenance préventive ou prédictive, son champ d’application est très large et cette technique existe depuis 30 ans.

La vision en infrarouge permet d’identifier et de comprendre un certain nombre de phénomènes invisibles à l’oeil nu. Mais comment cela fonctionne-t-il ? Rappelons que tout objet dont la température dépasse le zéro absolu (égal à 0 K ou encore à -273°C) émet un rayonnement thermique, autrement dit infrarouges. La thermographie permet de capter ce rayonnement par une caméra sensible non pas au spectre des longueurs d’onde de la lumière visible, mais à celui de certaines longueurs d’onde infrarouge. La caméra IR perçoit les répartitions de chaleur (les gradients thermiques) d’une scène thermique. Pour l’observateur humain, elle affiche sur une sorte de photo, un « thermogramme », les variations thermiques de la scène observée, sous forme de couleurs déterminées conventionnellement.


... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article  ... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article


10/12/2007
Sécurité & sureté
 


News en bref
À l'aube d'une nouvelle identité
| 19/10/2017
Travailler plus efficacement avec moins de stress
| 19/10/2017
L'index NFC confirme une tendance à la hausse des coûts facilitaires
| 19/10/2017
Cushman & Wakefield s’offre les services d’ADMOS
| 18/10/2017
Imaginer de meilleurs espaces de travail avec NNOFCARE
| 17/10/2017

Voir toutes les news