FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » Bibliothèque » Case study : Philips Bruxelles

Case study : Philips Bruxelles

Il y a un peu plus de 5 ans, Philips lançait un projet aux effets radicaux sur son site bruxellois. La superficie dédiée aux bureaux a été sérieusement rabotée et l’aménagement a été revu de fond en comble. Ce nouvel environnement de travail est désormais devenu réalité, est parfaitement accepté et a fait ses maladies de jeunesse.

La manière dont l’aménagement d’un lieu de travail est aujourd’hui envisagé n’est plus la même que jadis. Récemment, nous avons mis en évidence quelques priorités de ce que l’on appelle la Workplace Innovation (voir PFY, n°22). Mais comment Philips est-il passé de la théorie à la pratique?
La totalité de l’aménagement du site a été revu il y a quelques années. Jan Pauwels, Facility Manager, esquisse en guise d’introduction les circonstances précises dans lesquelles cela s’est produit. « Deux tendances étaient alors cruciales », explique-t-il. « Tout d’abord, une profonde restructuration a été menée au sein de l’entreprise. Auparavant, l’organisation de Philips était essentiellement basée sur les frontières, mais il y a quelques années, le centre de gravité s’est déplacé vers un niveau supranational. Dans le cas qui nous occupe, cela signifie qu’un grand nombre de services qui étaient auparavant nationaux ont été réunis dans une structure Benelux. De cette manière, le besoin d’espace à Bruxelles s’est considérablement affaibli. Par ailleurs, notre business a également fortement évolué. On compte désormais moins de points de vente. L’outil qu’est devenu Internet contribue aussi à cette baisse. Les gens sont plus mobiles dans l’exercice de leur job tandis que le travail à domicile se développe. » « Grosso modo, 2 possibilités s’offraient à nous par rapport à notre imposant site », poursuit Jan Pauwels. « Soit laisser la partie non utilisée vide et nous consoler en pensant qu’il s’agit d’un patrimoine qui en fin de compte n’est pas perdu pour l’entreprise. Soit se montrer proactifs et décider de valoriser ces m2 de façon optimale. Nous avons choisi la 2e démarche. Sur les 24.000 surfaces dont nous disposons, nous utilisons nous-mêmes à peine 14.000 m2. Le reste est loué. Avec un certain succès d’ailleurs puisque le pourcentage d’occupation est aujourd’hui de 90 à 95 %. Vu la proximité de la gare du Midi, la SNCB est devenu de loin notre plus grand locataire. De plus, nous avons récolté les fruits de la hausse qui a caractérisé le marché du bureau au cours de ces dernières années. »


... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article  ... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article


01/10/2009
Aménagement et Workplace Design
 



News en bref
Smart Readiness Indicator pour les bâtiments
| 05/12/2019
Montrer les avantages de BIM aux gestionnaires de bâtiments avec Digital Twin
| 02/12/2019
Qui selon vous mérite d'être élu Facility Manager de l'année ?
| 02/12/2019
Consolidation dans le secteur des services de gardiennage
| 25/11/2019
La part du lion pour Deroanne avec le mobilier TDS
| 22/11/2019

Voir toutes les news